âme

(Mot repris de âmes)

âme

n.f. [ lat. anima, souffle, vie ]
1. Principe de vie et de pensée de l'homme, qui anime son corps : Croire en l'immortalité de l'âme.
2. Individu, considéré du point de vue moral, intellectuel, etc. : Le héros est dépeint comme une âme noble et généreuse.
3. Litt. Habitant : Une bourgade de 3 000 âmes.
4. Personne qui anime, qui dirige qqch : Cette femme est l'âme de la renaissance du théâtre agent, animateur, moteur
5. Partie centrale, médiane, principale d'une pièce, d'une structure : L'âme d'une poutre, d'un câble.
6. Petite baguette de bois placée dans un instrument de musique à cordes et qui communique les vibrations à toutes les parties.
7. Intérieur du tube d'une bouche à feu : L'âme d'un canon.
Âme sœur,
personne que ses sentiments, ses inclinations rapprochent d'une autre : Trouver l'âme sœur.
Bonne âme,
personne compatissante et vertueuse (souvent iron.) : Les bonnes âmes n'ont pas manqué de faire des commentaires les personnes malveillantes
En son âme et conscience,
en toute honnêteté ; en se laissant guider par la seule justice : Les jurés se prononcent en leur âme et conscience.
État d'âme,
préoccupation morale parfois excessive : Il a décidé les licenciements sans état ou états d'âme sans scrupules
Rendre l'âme,
mourir.

ÂME

(â-m') s. f.

Résumé

Principe de vie.
Le principe immatériel de la vie, l'âme après la mort.
L'ensemble des facultés morales et intellectuelles. Grande âme. Avoir de l'âme. Être tout âme.
L'âme, en parlant des relations amoureuses.
Une personne, homme, femme ou enfant.
La vie, l'existence.
Imitation de la vie, chaleur, expression.
Agent, moteur principal, en parlant des personnes.
En parlant des choses.
10° Emplois techniques.
Principe de vie. Les anciens philosophes admettaient une âme raisonnable, qui présidait aux fonctions de l'intelligence ; une âme sensitive, qui présidait aux sensations ; et une âme végétative, qui présidait à la nutrition. L'âme du monde, principe qui, suivant quelques philosophes, vivifie le monde.
Le principe immatériel de la vie, l'âme après la mort. L'immortalité de l'âme. Évoquer les âmes des morts. Une âme régénérée par le baptême. Les âmes des trépassés.
Ainsi voit le monde une âme juste au lit de la mort [MASS., Mort.]
Vigilant, qui n'a pas reçu son âme en vain [ID., Élus.]
Locution familière : Dieu veuille avoir son âme ; sorte de prière pour le repos d'une personne trépassée. Donner son âme au diable, faire un pacte avec le diable à qui l'on abandonne son âme pour des avantages terrestres. On croyait que les sorciers donnaient leur âme à Satan, et recevaient en échange une puissance surnaturelle. Faust est la plus célèbre de ces légendes où un homme donne son âme au diable. Une âme en peine, une âme livrée aux peines de l'enfer ou du purgatoire. Il est comme une âme en peine ; il est en proie à la plus vive inquiétude, affliction, etc. Corps et âme, tout entier. Il se donna à lui corps et âme. C'est un corps sans âme, se dit d'une armée, d'un parti sans chef. Être comme un corps sans âme, être abattu, sans volonté, sans résolution.
L'ensemble des facultés morales et intellectuelles. L'aliment de l'âme, c'est la vérité et la justice. Ce qui souille l'âme. âme bien née, noble, élevée. âme basse, vénale. Les yeux sont le miroir de l'âme. L'âme humaine peut tout se représenter par la pensée.
Une âme généreuse et que la vertu guide [CORN., Cinna, III, 4]
Ainsi parlent, seigneur, les âmes soupçonneuses [ID., Sertor. II, 2]
Ne me prenez point tant pour une âme insensible [ID., Agésil. IV, 5]
Mardochée à ses yeux est une âme trop vile [RAC., Esth. II, 1]
Mais bien qu'il l'abandonne, il l'adore dans l'âme [CORN., Sertor. IV, 2]
Le lâche ! il vous flattait lorsqu'il tremblait dans l'âme [ID., Héracl. I, 1]
J'en rougis dans mon âme [ID., Nicom. II, 1]
De mon trône en son âme elle prend la moitié [ID., Pomp. I]
Je voudrais le connaître, Mais connaître dans l'âme [ID., le Ment. II, 2]
Je vous rappelle un songe effacé de votre âme [RAC., Mithr. I, 2]
... la dame, Qui riait sans doute en son âme [LA FONT., Fianc.]
Et je veux qu'un amant pour me prouver sa flamme, Sur d'éternels soupçons laisse flotter son âme [MOL., Fâcheux, II, 4]
Grande âme, homme d'un esprit étendu, homme d'un grand caractère.
Les plus grandes âmes sont celles qui s'arrangent le mieux dans la situation présente et qui dépensent le moins en projets pour l'avenir [FONTEN., Chazelles.]
Avoir de l'âme, avoir un cœur noble, sensible et généreux. Que d'âme et de douceur dans ses regards ! Être tout âme, être doué d'une excessive sensibilité.
Particulièrement en parlant des relations amoureuses.
Son âme ailleurs éprise [RAC., Andr. II, 2]
L'amour n'est pas un feu qu'on renferme en une âme [ID., ib. II, 2]
Que vous et Bajazet vous ne faites qu'une âme [ID., Baj. IV, 3]
Chacun peut à son choix disposer de son âme [ID., Andr. III, 2]
Une personne, homme, femme ou enfant.
Qu'on ne laisse monter aucune âme là-haut [RAC., Plaid. I, 6]
En y comptant les femmes, vous trouverez près de vingt millions d'âmes [VOLT., Russie, I, 2]
Je fus bien surpris de ne pas trouver une âme chez M. de Luxembourg [SAINT-SIMON, 11, 128]
En effet il n'a vu âme vivante [SÉV., 206]
Il n'est âme vivante Qui ne pèche en ceci [LA FONT., Fab. IX, 11]
Familièrement. C'est une bonne âme. C'est une personne bonne et simple. Familièrement. On dit d'un homme qui est l'aveugle instrument des volontés d'un autre, quand en soi-même on les condamne comme immorales ou criminelles : c'est son âme damnée.
La vie, l'existence.
Essuyez des pleurs qui m'arrachent l'âme [J. J. ROUSS., Hél. III, 2]
Dans cet embrassement dont la douceur me flatte, Venez et recevez l'âme de Mithridate [RAC., Mithr. V, 5]
Que des pleurs, des baisers de flamme Fassent passer toute mon âme Dans ces dons qu'elle doit toucher [GRESS., le Chartreux.]
Familièrement. Il a l'âme sur les lèvres, il est près d'expirer. Il a rendu l'âme, il est mort, il vient de trépasser.
Pendant que la pauvre femme rendait l'âme [SÉV., 348]
Il a rendu l'âme entre les mains de M. de Condom [ID., 413]
Peut-être ils rendent l'âme [RAC., Plaid. II, 12]
Familièrement. Sur mon âme, expression affirmative, c'est-à-dire sur ma vie, mon honneur.
Mon bras, sur mon âme [LA FONT., Cal.]
Mon âme, terme de tendresse.
Iras-tu, ma chère âme ? et ce funeste honneur.... [CORN., Hor. II, 5]
Imitation de la vie, expression de vie, chaleur, mouvement. Phidias avait donné de l'âme à l'ivoire. Chanter avec âme.
Fig. Agent, moteur principal.
C'est l'âme de l'entreprise et l'homme de confiance [SÉV., 525]
Enfin vous êtes l'âme de tout cela [ID., 491]
Elle est l'âme de toute la parure de l'hôtel de Condé [ID., 399]
Elle fut l'âme de l'entreprise [FLÉCH., Aig.]
La Renaudie était l'âme du parti [BOSSUET, Déf.]
Vous qui devez être l'âme d'un État [ID., Polit.]
Si Charlemagne, qui était l'âme des Français sans le paraître.... [MABLY, t. II, p. 124]
J'étais de ce grand corps l'âme toute-puissante [RAC., Brit. I, 1]
âme de mes conseils, et qui seul tant de fois Du sceptre dans ma main as soulagé le poids [ID., Esth. II, 5]
Toi, pour qui j'ai tout fait ; toi, l'âme de ma vie [VOLT., Alz. II, 3]
En parlant des choses.
L'ambition, qui est l'âme de notre conduite [MASS., Conf.]
Ma passion pour vous, généreuse et solide, A la vertu pour âme et la raison pour guide [CORN., Pulch. I, 1]
Les passions qui doivent être l'âme de la tragédie [ID., Ex. de Nic.]
La charité qui est l'âme et la vie de la grâce [PASC., Prov. 5]
Cette tristesse qui en est l'âme, ne s'y remarque plus [LA BRUY., 15]
10° On dit qu'une étoffe n'a que l'âme, quand elle n'a ni force ni consistance. L'âme d'une devise, les paroles qui l'expliquent. L'âme d'un violon, d'une basse, le petit morceau de bois placé dans le corps de l'instrument pour soutenir le chevalet et mettre en communication les deux tables de l'instrument. L'âme d'un soufflet, la soupape de cuir par laquelle l'air pénètre. L'âme d'un fagot, le menu bois qui se trouve au centre. L'âme d'une statue, le massif sur lequel on applique la terre qui sert à modeler la statue. L'âme d'un canon, d'une arme, le creux où l'on introduit la charge. L'âme d'un tableau, l'esquisse. Âme d'un cordage, fils que l'on met au milieu des différents torons dont le cordage est composé. Âme d'une fusée, trou conique ménagé dans le corps d'une fusée volante. Dans les manufactures de tabac, on appelle âme : 1° un bâton autour duquel le tabac cordé est monté ; 2° les petites feuilles qui remplissent le dedans des andouilles de tabac. Âme de la plume, petite masse sèche et longue que renferme le tuyau d'une plume.

REMARQUE

  • 1. Ce mot s'était toujours écrit sans accent circonflexe jusqu'en 1798 ; mais alors l'Académie, dans son édition, l'a marqué d'un accent circonflexe, et a maintenu depuis cet accent. L'accent, outre qu'il indique la prononciation, représente une lettre supprimée ; l'ancien mot était anme et, par suite, alme et même arme.
  • 2. Balzac a dit âme pour ce qu'il y a de meilleur dans une chose.
    Je choisis les oiseaux qui sont engraissés de sucre, et me nourris de l'âme du fruit [BALZAC, liv. II, lett. 4]

SYNONYME

  • ÂME FAIBLE, CŒUR FAIBLE, ESPRIT FAIBLE. Comme âme est plus compréhensif que cœur et esprit, l'âme faible désigne une personne en qui tout est faible ; elle est sans ressort et sans vigueur. Le cœur faible est, suivant les deux acceptions du mot cœur, ou trop tendre, trop facile à toucher, à séduire, ou pusillanime et facile à décourager, à effrayer. Un esprit faible est incapable d'examen, crédule et inhabile à sentir la vérité et la raison.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Wart l'om que l'om l'anme ne perde, que Dex rachatat de sa vie [, Lois de Guill. 41]
    Assoudrai vous pour vos anmes guarir [, Ch. de Rol. LXXXVII]
    Toutes vos anmes ait Deus li glorieus [, ib. CLX]
  • XIIe s.
    Pour la moie arme messes chanter ferez [, Ronc. p. 18]
    Se plaist Jhesu, qui l'ame m'a donnée [, ib. p. 49]
    Qui donc veïst le duc nostre seignor prier Qu'il ait merci de s'arme, com de son chevalier.... [, Sax. X]
    Li clers deivent les lais [laïques] e lur anemes guarder [, Th. le Mart. 30]
    Ore, mis sires, veirement vit Deus ta aneme, ki t'ad guarded que ne voises avant [, Rois, 100]
    Ço fud grant demustrance ke les anmes furent salyées devant Deu [, ib. 202]
    Ellevos [voici que] en ta main est, mais nequedent l'anrme de lui guarde [, Job. 448]
  • XIIIe s.
    Si ne troverent nule ame qui venist encontre aus [VILLEH., CVII]
    Mainte ame en fut de corps sevrée et departie [, Berte, 11]
    [Dieu] Qui en ame et en corps en soit toujours gardere [, ib. IV]
    Sire, que la vostre ame soit de Dieu couronnée [, ib. XLVI]
    Lors regarde tot contreval Le bois, por savoir s'alme orroit [entendroit], Et quant il nule alme ne voit.... [, Ren. 24715]
    Et qui premiers istra fors en la praerie, Se martire reçoit ne que arme l'ocie, Devant nostre seigneur ira s'ame florie [, Ch. d'Ant. VIII, 174]
    Et une autre dame qui estoit à l'autre part du lit, ne li souffri mie ; ainçois [mais] disoit que il avoit encore l'ame ou cors [JOINV., 207]
    Et, ainsi, biaus sire Diex, je leverai m'amme à toy, et je me fie en toy [ID., 201]
  • XVe s.
    Les Pisains.... respondirent.... que qui guerre leur feroit, bien et bel se defendroient, et qu'ils ne craignoient ame [personne] [, Bouciq. III, chap. 11]
    Si très tost que cette petite fistule laira le couler et sechera, vous mourrez sans point de remede, mais vous avez quinze jours au plus de loisir pour vous aviser et penser à l'ame [le médecin à Charles V] [FROISS., II, II, 70]
    L'espie entra ens ès fossés où point d'eau n'a ni ne peut avoir, car ils sont de sablon bouillant ; et regarda dessous et dessus, et n'y ouit ni ne vit ame, et tout ce rapporta il ainsi à son maistre [ID., II, II, 13]
    Il n'avoit ame avec luy, mais avoit envoyé ses serviteurs pour.... [COMM., III, 2]
  • XVIe s.
    Vous lui direz le contenu en une petite ame [billet] escripte de ma main, que vous trouverez en ceste lettre, ou la luy monstrerez [MARG., Lett. 149]
    Un bastiment capable de deux ou trois cents ames [MONT., I, 237]
    Ils croyent les ames eternelles [ID., I, 238]
    La fermeté du courage et de l'ame - Rendre l'ame [ID., I, 243]
    Si ce ne sont quelques uns, qui ont (comme on dit) l'ame de travers, les autres sentent assez le fruit qui en revient [de la concorde] [LANOUE, 44]
    Des benefices qui vaqueroyent les premiers, qui sont sans charge d'ames.... [ID., 129]
    Considerez que la Roine mere est l'ame de l'Estat, elle qui est sans ame [D'AUB., Hist. II, 10]
    Chascun pour sauver sa vie et respirer une ame precaire se faisoit bourreau de son compagnon [ID., ib. II, 122]
    Il lui donna un bouquet d'olive, de laurier et de cyprès, avec un sonnet qui servoit d'ame à cet embleme [ID., ib. II, 186]
    Voyant que le Roy, de sa propre ame [de son propre mouvement], luy faisoit ce present [CARL., II, 16]
    Ame couarde en un beau corps logée [RONS., 635]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. anma, arma ; espagn. et ital. alma ; de anima, dont la signification primitive est souffle, vent, et, par extension, respiration, vie, esprit, âme. On voit par là l'identité de ce mot avec le terme des Grecs, qui a conservé exclusivement l'acception de vent ; anima et le mot grec ont pour radical le sanscrit ana, respirer. Cela montre comment les mots abstraits dérivent de ceux qui servent à désigner les objets matériels. Aneme dans certains textes anciens n'est un mot de trois syllabes que pour les yeux ; la mesure du vers prouve qu'on ne donnait au mot que deux syllabes ; cette orthographe était un archaïsme reproduisant de plus près la forme latine.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ÂME. Ajoutez :
    11° Âme des bêtes, hypothèse qui attribue aux animaux une âme plus ou moins raisonnable.
    Si l'on voulait attribuer une âme aux animaux, on serait obligé de n'en faire qu'une pour chaque espèce [BUFF., Morceaux choisis, p. 105]
    12° Terme de télégraphie électrique. âme du câble, le fil central ou conducteur électrique formé d'un certain nombre de brins de métal tordus.
    13° L'âme d'une pierre de construction, la partie intérieure.
    14° Dans quelques cordages, l'âme est un toron qui est placé longitudinalement dans l'axe.

âme

ÂME. n. f. Principe de la vie. Il a rendu l'âme, Il est mort. Il a l'âme sur les lèvres, Il est près d'expirer. C'est dans ce sens qu'on dit familièrement Parler à un avare de vous aider de son argent c'est lui arracher l'âme.

Il signifie aussi Partie immatérielle de l'homme opposée au Corps. L'immortalité de l'âme. Dieu veuille avoir son âme. Devant Dieu soit son âme. Priez Dieu pour son âme, pour le repos de son âme. Les âmes qui sont en purgatoire. Les âmes bienheureuses. Les âmes damnées.

Fig. et fam., C'est son âme damnée, se dit d'un Homme entièrement dévoué à un autre et qui exécute aveuglément toutes ses volontés, quelque injustes ou odieuses qu'elles soient.

Il signifie aussi, d'une manière générale, Principe du sentiment, de la pensée, de la volonté dans l'homme. Âme noble, généreuse, élevée, héroïque. Une belle âme. Une grande âme. Une âme bien née. Âme faible. Âme basse. Âme lâche, intéressée. Âme de boue. Âme vénale. Âme mercenaire. Âme noire. Je voudrais bien savoir ce qu'il a dans l'âme. Les yeux sont le miroir de l'âme. Il a l'âme bourrelée.

Absolument, Cet homme n'a point d'âme, est sans âme, Il n'a ni coeur ni sentiment. On dit aussi Il a de l'âme, Il est facilement ému par ce qui est juste, généreux, digne d'intérêt.

Fam., C'est une bonne âme, se dit d'une Personne sans malice, d'un bon caractère.

ÂME s'emploie aussi comme terme de Tendresse. Ma chère âme. Mon âme.

J'en suis ému jusqu'à l'âme, jusqu'au fond de l'âme, J'en suis vivement ému, profondément touché. J'en ai l'âme navrée, J'en éprouve une peine sensible, une peine extrême.

En mon âme et conscience, Sur mon âme, Forme de serment, d'affirmation, Sur mon honneur, sur ma vie. On dit de même : Jurer, affirmer, décider en son âme et conscience.

ÂME signifie, dans certains cas, Tout être humain. Il n'y avait âme vivante dans cette maison. On dit plutôt aujourd'hui Il n'y avait âme qui vive dans cette maison. Vous n'y trouverez pas une âme. Il y a cent mille âmes dans cette ville.

Il se dit encore de l'Âme séparée du corps après la mort. Les âmes des trépassés.

ÂME se dit figurément de Celui qui est le principal moteur, le principal agent d'une entreprise. Il était l'âme du complot.

Prov. et fig., C'est un corps sans âme, C'est une compagnie, un parti, une armée sans chef. Il se dit aussi de Celui qui a perdu une personne qui lui était chère, qui tenait une grande place dans sa vie. Depuis la mort de sa femme, de son ami, c'est un corps sans âme.

Il se dit aussi figurément de Ce qui est le principal fondement d'une chose, qui la maintient. La discipline militaire est l'âme d'une armée. La bonne foi est l'âme du commerce.

Fig., Donner de l'âme à un ouvrage, mettre de l'âme dans un ouvrage, Exprimer vivement ce qu'on y représente, y mettre beaucoup de feu, de sentiment.

Fig., La sculpture donne de l'âme au marbre, Elle anime, elle fait vivre en quelque sorte le marbre.

Fig., Il y a de l'âme, il n'y a point d'âme dans son chant, dans sa déclamation, Il chante, il déclame avec une chaleur, avec une sensibilité qui émeut, ou d'une manière froide et languissante. On dit de même Il déclame, il chante avec âme, sans âme. On dit aussi Ce chanteur, cet acteur a de l'âme, n'a point d'âme.

Fig., De toute son âme, De toutes ses forces.

Fig. et fam., Cette étoffe n'a que l'âme, Elle manque de corps, de consistance, de force.

ÂME s'emploie par extension, par une sorte d'analogie, pour désigner Certaines choses physiques. Ainsi on dit :

L'âme d'une contrebasse, d'une basse, d'un violon, d'un alto, Le petit morceau de bois qu'on met dans le corps de l'instrument, sous le chevalet, pour soutenir la table.

L'âme d'une figure, d'une statue, L'espèce de massif, de noyau sur lequel on applique le stuc, le plâtre, etc., dont on forme une figure, une statue. Les statues d'or et d'ivoire des anciens Grecs avaient une âme ou noyau de cèdre, sur lequel s'appliquait par compartiments le revêtement de la sculpture. Il se dit également du Noyau sur lequel on coule une figure, une statue, et qu'on en retire après l'opération de la fonte. Voyez NOYAU.

L'âme d'un canon, Le creux où l'on met la poudre et le projectile.

L'âme d'un soufflet, La soupape de cuir qui laisse entrer l'air dans un soufflet en se levant et qui l'y retient en s'abaissant.

ÂME signifie encore figurément Paroles qui servent à expliquer la figure représentée dans le corps d'une devise. La devise avait pour corps un arbre abattu, entouré d'un lierre, et pour âme ces paroles : " Je meurs où je m'attache. "

ame

Ame, Anima.

Toute chose ayant ame, Animans, Animalis.

Qui n'a point d'ame, Inanimus.

Ornement de l'ame, comme vertu, et semblables, Cultus animi.

Une qualité de l'ame qui est discordante de soy-mesme, et en perpetuelle dissension en tout ce qu'elle fait, Vitiositas.

¶ Oster l'ame à aucun, Exanimare.

Rendre l'ame et se mourir, Edere animam, Efflare animam, Exhalare animam, Expirare animam.

Ames des trespassez, Manes, manium, pluraliter tantum.

Les ames estans és enfers, Vmbrae infernae.

ame


AME, pénult. brève dans presque tous: dame, rame, etc. longue seulement dans âme, blâme, infâme. D'OLIV.

âme


ÂME, s. f. [1re lon. Il convient de mettre sur l'â l'acc. circ.] 1°. Ce qui est le principe de la vie dans tous les êtres vivans. Âme végétative, âme sensitive, âme raisonable. = 2°. Il se dit plus particulièrement de l'âme de l'homme; les facultés de l'âme, les puissances de l'âme; aimer Dieu de tout son coeur, de toute son âme. = 3°. Conscience: "Il sait bien en son âme que... "Il faut avoir l'âme bien noire pour faire une si horrible trahison. = 4°. Coeur, sentiment: "cet homme n'a point d'âme; Cet Orateur a de l'âme, il sent ce qu'il dit, et le fait sentîr. = 5°. Persone. "Il n'y avoit pas une âme. Il y a à Marseille plus de cent mille âmes. = 6°. L'âme d'une devise, ce sont les paroles; le corps, ce sont les objets représentés. = 7°. L'âme du canon: le creux où l'on met la poudre et le boulet. = 8°. Dans les instrumens de musique: l'âme, est un petit morceau de bois qu'on met dans le corps de l'instrument sous le chevalet pour soutenir la table. = 9°. On done aussi le nom d'âme aux figures de plâtre ou de terre, qui servent à celles qu'on jette en bronze ou en autre métal.
   Rem. Âme s'emploie au figuré avec la prép. de. "La vérité est l'âme de l'histoire: "La bonne foi est l'âme du commerce * 2°. Il faut prendre garde de ne pas mettre un pronom après les mots âme et esprit, quand ils sont pris personellement. P. ex. les âmes dévotes n'ont pas tant de fiel que la vôtre; les beaux esprits ne sont pas aussi modestes que le vôtre: il faut dire, que vous en avez, que vous l'êtes.
   * 3°. Il n'est pas moins ridicule de dire: "une Ville livrée aux flammes, où vingt mille âmes périssent à la fois. Mercûre. Des âmes qui périssent sont quelque chôse de curieux. Dans ce sens de persone (n°. 5°.), le mot âme prête à des aplications ridicules. "Il y a plus de mille âmes dans ce Village, toutes mal-propres, sourdes, boiteuses, borgnes, bossuës, contrefaites. On sent le ridicule de cette phrâse. On ne doit donc presque jamais doner d'épithète à âme, pris en ce sens. — Rollin a dit comme M. Garat dans le Mercûre. "La peste emporta plus de huit cens mille âmes. — Il ne faut parler dans cette acception que des âmes, ou, pour mieux dire, des persones vivantes. "Il y a huit cens mille âmes à Paris, et non pas un million, comme on le prétendait. "J'ai été aux Thuileries, je n'y ai pas trouvé une âme. — Qu'on ne laisse monter aucune âme là haut. Rac.
   4°. Âme entre dans plusieurs expressions. Rendre l'âme, mourir. Avoir l'âme sur le bord des lèvres, être près d'expirer; avoir l' âme, ou mieux, le coeur sur les lèvres, être franc et sincère, dire facilement tout ce qu'on pense. N'avoir point d'âme, point de vivacité, de sentiment, ou d'ardeur, d'émulation. — Dans l'âme, en son âme, adverbes. "Vous étiez résoluë dans l'ame à ne rien conclûre. Fonten. "Jûre en son âme de se venger de ce refus. Mercure.

amé


*AMÉ, ÉE, adj. Aimé. Vieux mot, qui n'est plus en usage qu'en style de Chancellerie. "Nos Amés et Féaux les Gens tenant notre Cour de Parlement. Notre Amé et Féal, etc.

Synonymes et Contraires

âme

nom féminin âme
1.  Littéraire. Siège de l'activité psychique.
2.  Être humain.
3.  Qualités morales d'une personne.
4.  Personne qui anime une action.
Traductions

âme

Seele, Gemüt, Geist, Herz, Triebfedersoul, ghostziel, geest, gemoed, innerlijk, karakter, persoonlijkheidחיה (נ), נפש (נ), נשמה (נ), פסיכה (נ), רוח (נ), רוּחַ, חַיָּה, נֶפֶשׁ, נְשָׁמָהanimo, geesànimaduševid, sjælψυχήanimoalma, ánimohingsielulélekarwahanima, alma, animo영혼anima, animus, corsjelduszaalma, ânimo, espíritoinimă, spirit, sufletsjälдушаنَفْسdušaวิญญาณruhlinh hồn灵魂душа靈魂 (ɑm)
nom féminin
1. lieu des sentiments et de la pensée avoir une âme d'artiste
2. mourir

âme

[ɑm] nf
(esprit, principe vital)soul
rendre l'âme → to give up the ghost
dans l'âme, un joueur dans l'âme → a gambler through and through
un tricheur dans l'âme → a cheat through and through
(individu)soul
il n'y avait pas âme qui vive → there wasn't a soul in sight
bonne âme → kind soul
âme sœur → soul mate
trouver l'âme sœur → to find one's soul mate