ânier, ière

ÂNIER, IÈRE

(a-nié, niê-r') s. m. et f.
Celui, celle qui conduit un âne.
Un ânier, son sceptre à la main [LA FONT., Fab. II, 10]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Les devant diz fermiers, muniers ou asners des diz moulins [DU CANGE, asinitas.]
  • XVe s.
    Que voulez-vous que je vous die ? Je suis pour ung asnyer tenu, Banny de bonne compaignie, Et de nonchaloir retenu [CH. D'ORL., Bal. 94]

ÉTYMOLOGIE

  • Asinarius, de asinus (voy. ÂNE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ÂNIER. - HIST. Ajoutez : XIIIe s.
    S'une chose li asnes pense, Une autre pense li asniers [GAUTIER DE COINSY, les Miracles de la sainte Vierge, p. 227 (abbé Poquet)]