ânonnement

ânonnement

n.m.
Action d'ânonner : Les ânonnements d'un enfant qui apprend à lire.

ÂNONNEMENT

(â-no-ne-man) s. m.
Action d'ânonner.

ÉTYMOLOGIE

  • Ânonner.

ânonnement

ÂNONNEMENT. n. m. Action d'ânonner.

ânonnement


*âNONNEMENT, ou ÂNONEMENT, s. m. ÂNONNER, ou ÂNONER, v. n. [Âno-neman, noné. 1re lon. 2e e muet au 1er, é fer au 2d.] L'Acad. ne met que, Ânonner. C'est lire en tâtonant, comme font les enfans en épellant les lettres. — Dans la lectûre, l'ânonement fait disparaître toutes les beautés d'un discours, d'un Poème. "Mes pauvres Lettres n'ont de prix que celui que vous y donnez, en les lisant comme vous faites: elles ne sont pas suportables, quand elles sont ânonées ou épellées. SEV. Remarquez le passif, sont ânonées, qui n'est pas selon l'usage.
   ÂNONNEMENT est l'action d' ânonner. Voy. plus haut.