ébène

ébène

n.f. [ gr. ebenos ]
Bois noir, dur et lourd de l'ébénier.
D'ébène,
d'un noir éclatant, brillant : Des cheveux d'ébène.
adj. inv.
D'une couleur noire : Des yeux ébène.

ébène

(ebɛn)
nom féminin
bois dur et très foncé
d'un noir brillant des cheveux d'ébène

ÉBÈNE

(é-bè n') s. f.
Bois de l'ébénier. L'ébène est remarquable par son beau noir, son grain uni et sa dureté ; elle est formée par le duramen ; l'aubier est sans usage. Meubles d'ébène. Ébène fossile, lignite ou jayet. On se sert du mot ébène pour caractériser un noir très foncé. Noir d'ébène. Fig. Des cheveux d'ébène, des cheveux très noirs.
Sur ton sein leurs flots onduleux Retombent en tresses d'ébène [LAMART., Médit. I, 9]
Ébène jaune, nom vulgaire de la bignonie leucoxylon, qui, pour certains auteurs, est la bignonie des Antilles et dont le bois est parfois nommé ébène [LEGOARANT, ]
Fausse ébène, un des noms vulgaires du cytise laburnum, dit encore faux ébénier, et qu'il ne faut pas confondre avec le cytise des Alpes, quoique celui-ci ait parfois reçu les mêmes noms vulgaires [LEGOARANT, ]

REMARQUE

  • Le genre de ce mot a varié ; on le trouve au masculin dans Voltaire : Je vis Martin Fréron, à la mordre attaché, Consumer de ses dents tout l'ébène ébréché, Dial. de Pég. et du vieillard. Mais, dit Ménage, il est féminin, comme le font tous les ébénistes. Le féminin a en effet prévalu.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Cis arbres a à nom benus, Jà un seul point n'en ardra fus [feu] [, Flor. et Blanchefl. V. 615]
    Nuls tabletier ne puet metre avec buis nule autre maniere de fust qui ne soit plus chier que buis, c'est à savoir, cadre, benus, bresil et ciprès [, Liv. des mét. 173]
  • XVIe s.
    Non toute terre porte tout ; Indie seule porte le noir ebene [RAB., Pant. IV, 54]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. eba, s. f. ; catal. espagn. et ital. ebano ; du latin ebenus ; du sémitique : hébreu, hobnim.

ébène

ÉBÈNE. n. f. Bois de l'ébénier, d'un noir foncé, d'un beau poli et d'une grande dureté. Armoire d'ébène. Cadre d'ébène. Travailler en ébène. Noir comme l'ébène. Noir d'ébène.

Fig., Des cheveux d'ébène, Des cheveux très noirs. Poétiq., L'ébène de ses cheveux.

Par analogie, Ébène rouge, Bois provenant de l'Amérique du Nord. Ébène verte ou jaune, Bois qui a la dureté et le poli de l'ébène, mais qui est d'un jaune verdâtre. Fausse ébène Bois du faux ébénier.

ebene

Ebene, voyez Hebene.

ebène


EBèNE, s. f. ÉBÉNER, v. act. [1re é fer. 2e è moy. au 1er, é fer. au 2d: le Rich. Port. ne met point d'accent sur le 2d e du verbe: ébener.] L'ébène est le bois de l'ébénier. "Il y a diverses sortes d'ébènes: de l'ébène noire, de la verte, de la grise. Quand on dit, de l'ébène tout court, on entend parler de la noire. Cabinet d'ébène. Travailler en ébène. = Ebéner, c'est doner à du bois la couleur de l'ébène. — L'Acad. ne met pas ce verbe: il est dans Trév. et dans le Rich. Port.

Traductions

ébène

ebony

ébène

Ebenholz-

ébène

ébano

ébène

kayu hitam

ébène

ebano

ébène

ébano

ébène

烏木

ébène

흑단

ébène

[ebɛn] nfebony