ébaucher

(Mot repris de ébauchas)

ébaucher

v.t. [ de l'anc. fr. bauch, poutre ]
1. Donner la première forme, la première façon à un travail, à une œuvre : Ébaucher un tableau.
2. Commencer à faire qqch : Elle ébaucha un geste de refus amorcer, esquisser

ÉBAUCHER

(é-bô-ché) v. a.
Terme de peinture et de sculpture. Disposer, en commençant un ouvrage, les masses et les parties principales. Fig.
Mais, pour mon frère l'ours, on ne l'a qu'ébauché [LA FONT., Fabl. I, 7]
Terme de menuiserie. Ébaucher le bois, le dégrossir. Terme de cordier. Nettoyer le chanvre en le passant dans l'ébauchoir.
Préparer, commencer.
On va bientôt, madame, achever à vos yeux, Ce qu'ébauche par là votre abord en ces lieux [CORN., Tois. d'or, V, 2]
Et l'amour, qui m'apprend le faible des amants, Unit vos plus doux vœux à mes ressentiments, Pour me faire ébaucher ma vengeance en Plautine, Et l'achever bientôt par sa propre ruine [ID., Othon, IV, 5]
Mes secours en Judée achevèrent l'ouvrage, Qu'avait des légions ébauché le suffrage [ID., Tit. et Bér. III, 5]
Donner une idée d'une chose.
Pour épargner un plus long détail des recherches géométriques de M. Bernoulli, il suffira d'ébaucher ici l'idée de la théorie des courbes qui roulent sur elles-mêmes [FONTEN., Bernoulli.]
S'ébaucher, v. réfl. Être ébauché, préparé. Pendant que ce travail s'ébauchait.

REMARQUE

  • On lit dans Chateaubriand : Les lèvres d'Akansie ébauchèrent un sourire d'admiration et de gratitude, Natch. III, 114. Cette figure ne paraît pas correcte. Dirait-on ébaucher un clin d'œil, un bâillement ?

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Huet, prend cette pierre bise, Sy l'esboche à ton grant martel [, Mir. de sainte Gen]
  • XVIe s.
    Celui qui opine le premier doit esbaucher tous les poincts principaux [CONDÉ, Mémoires, p. 558]
    Ma consultation esbauche un peu la matiere, et la considere legierement par ses premiers visages [MONT., IV, 51]

ÉTYMOLOGIE

  • Es- préfixe, et bauche, sorte de mortier à bâtir : tirer de la bauche, préparer, dégrossir. Cependant il y a l'italien sbozzo, ébauche, qui vient de bozza, bozzo, bloc de pierre ; cela va très bien pour le sens avec ébauche, ébaucher ; moins bien pour la forme, quoiqu'on trouve l'orthographe esbocher ; mais les autres composés débaucher, em-baucher conviennent bien mieux à bauche ou bauge qu'à l'italien bozzo ou bozza. Toutefois il n'est pas impossible qu'il y ait eu confusion de deux radicaux, l'un français, bauche ou bauge ; l'autre italien, bozza, bozzo.

ébaucher

ÉBAUCHER. v. tr. T. de Peinture et de Sculpture. Donner à un ouvrage les premiers traits en indiquant les parties principales. Ébaucher une statue, un tableau, une médaille.

Il se dit également, en termes d'Arts, pour Dégrossir.

Il se dit, figurément, en parlant des Productions de l'esprit. Cet auteur n'a fait encore qu'ébaucher son ouvrage.

Synonymes et Contraires

ébaucher

verbe ébaucher
1.  Tracer les grandes lignes de.
achever, fignoler, polir -familier: lécher -littéraire: ciseler -vieux: perler.

ébaucher (s')

verbe pronominal ébaucher (s')
Commencer à apparaître.
Traductions

ébaucher

draft, sketch, outline, rough out, stubסרטט (פיעל), רשם (פ'), רָשַׁם, סִרְטֵטbeginnen, behakken, ontwerpen, ruw bewerken, schetsen, opstellenentwerfen, skizzieren, zeichnenabbozzare, accennare스케치 (eboʃe)
verbe transitif
commencer qqch ébaucher un dessin

ébaucher

[eboʃe] vt
[+ dessin, tableau] → to sketch out; [+ œuvre littéraire, poème] → to draft
(fig) ébaucher un geste → to make a slight gesture
ébaucher un sourire → to give a hint of a smile [eboʃe] vpr/vi → to take shape