ébauche

ébauche

n.f.
1. Premier stade d'exécution d'un objet, d'un ouvrage, d'une œuvre d'art ; esquisse, projet : L'ébauche d'une sculpture. Un roman resté à l'état d'ébauche.
2. Commencement d'un geste, d'une action : L'ébauche d'un sourire
amorce : L'ébauche d'un accord de paix

ébauche

(eboʃ)
nom féminin
1. première forme de qqch un projet à l'état d'ébauche
2. début d'un mouvement une ébauche de sourire

ÉBAUCHE

(é-bô-ch') s. f.
Préparation d'un ouvrage de peinture, de sculpture dans laquelle les parties principales sont seulement indiquées. Terme de graveur. Faire l'ébauche, mettre par masses les ouvrages de gravure au premier trait de burin.
Mouvement de montre dégrossi et prêt à passer dans les mains de l'ouvrier qui doit le perfectionner.
Fig. Premiers essais, premier développement d'une chose, esquisse.
Tu demeures surpris et changes de couleur à ce discours ; ce n'est là qu'une ébauche du personnage ; et, pour en achever le portrait, il faudrait bien d'autres coups de pinceau [MOL., Don Juan, I, 1]
Agréez que ma muse Achève un jour cette ébauche confuse [LA FONT., Fabl. XII, 15]
Après cette légère ébauche du mérite de son beau-frère [HAMILT., Gramm. 8]
Développant déjà, dans les premières ébauches de nos passions, tout ce que nous devons être [MASS., Car. Voc.]
Des restes de sa droiture, il en fait les ébauches de ses passions [ID., Panég. St Thomas.]
Production informe et grossière.
De votre éclat et de votre lumière, Je ne suis qu'une ébauche imparfaite et grossière [ROTR., Bélis. III, 7]
La première hypothèse que l'esprit humain a imaginée pour expliquer les apparences des mouvements planétaires n'a dû être qu'une ébauche imparfaite de cette théorie [LAPLACE, Expos. I, 11]

SYNONYME

  • ÉBAUCHE, ESQUISSE. L'ébauche est le commencement même, encore informe du travail, d'où l'œuvre sortira accomplie. L'esquisse n'en est que le trait, que le plan et n'entre dans l'œuvre que comme préparation.

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. ÉBAUCHER.

ébauche

ÉBAUCHE. n. f. T. de Peinture et de Sculpture. Forme préparatoire d'un ouvrage d'art, dont seules les parties principales sont traitées plus ou moins sommairement, mais de façon à donner l'idée de l'ouvrage terminé. Ce n'est qu'une légère ébauche, que la première ébauche. Ébauche grossière.

Il se dit, figurément, des Productions de l'esprit. L'ébauche d'un roman, d'une scène de comédie.

ébaûche


ÉBAûCHE, s. f. ÉBAUCHER, v. act. ÉBAUCHOIR, s. m. [Ébôche, boché, bo-choar; 2e lon. au 1er, dout. aux deux aûtres.] Ebaûche, ébaucher, se disent au propre d'un ouvrage de Peinture ou de Sculpture, qui n'est que grossièrement comencé: au figuré, il se dit des ouvrages d'esprit. Ebaucher une statûe, un tableau: "Ce n' est que la première ébauche. "Cet Auteur n' a pas mis la dernière main à son ouvrage: il ne l'a qu'ébauché. "Cette pièce n'est qu'une ébauche. — Voyez ESQUISSE.
   Ébauchoir ne se dit qu'au propre, et seulement en termes de sculptûre. C'est un outil de bois ou d'ivoire, dont les Sculpteurs se servent pour ébaucher.

Synonymes et Contraires

ébauche

nom féminin ébauche
1.  Esquisse d'un travail.
Traductions

ébauche

טיוטה (נ), מתווה (ז), סקיצה (נ), תווייה (נ), תיווי (ז), טְיוּטָה, סְקִיצָה

ébauche

やりかけ, 下書き

ébauche

ontwerp

ébauche

초안

ébauche

[eboʃ] nf [dessin, tableau] → sketch; [œuvre littéraire, poème] → outline; [projet, compromis, accord] → draft, outline