ébouffer

ÉBOUFFER (S')

(é-bo-fé) v. réfl.
S'ébouffer de rire, pouffer de rire.
Ne manquez pas de le dire, Dit Mome s'ébouffant de rire [SCARR., Typhon, chant II, dans LEROUX, Dict. com.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    À tant s'en va, si les esbuffe Par sa malice et par sa buffe [, Fabliaux mss. n° 7214, f° 236, dans LACURNE]
  • XIVe s.
    Lequel frapa tellement le pot sur la table, qu'il fut rompu, dont la servoise [bierre] qui dedans estoit vola et esbouffa sur le suppliant [DU CANGE, buffare.]

ÉTYMOLOGIE

  • É- pour es- préfixe, et bouffer ou pouffer, qui sont un.