ébranchement

ÉBRANCHEMENT

(é-bran-che-man) s. m.
Action de couper ou de casser les branches d'un arbre ; résultat de cette action.
Le cahier des charges oblige les adjudicataires des coupes à ébrancher les sapins avant de les abattre... l'ébranchement est au moins inutile pour les arbres qui doivent tomber sur les endroits trop peuplés, ou sur les clairières, ou sur les chemins de vidange [DRALET, Traité des forêts d'arbres résineux, Toulouse, 1820, p. 193]
Terme de jardinage. Action de couper les branches d'un arbre pour le faire croître en hauteur, lui donner une forme particulière, en diriger la pousse ou le débarrasser de branches excédantes.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Il fu jugié que, si tost comme li acusemens fu fes [fait] de fausseté, ce fu action personele et esbrancemens de la querele, qui devant estoit reelle [BEAUMANOIR, VI, 34]
  • XVIe s.
    Nouveaux arbres, ou renouvellés par esbranchemens [O. DE SERRES, 666]

ÉTYMOLOGIE

  • Ébrancher.