écangue

ÉCANGUE

(é-kan-gh') s. f.
Le même que écang (voy. ce mot au Dictionnaire).
Au maillage succède l'écangage ou teillage, qui a pour objet de séparer la chènevotte des brins de filasse ; on se sert pour cela, d'abord, d'une écangue, espèce de couperet mince, plat, muni d'une sorte de tête destinée à lui donner plus de poids ou de volée.... l'échancrure pratiquée dans la planche à écanguer est taillée en bizeau, afin que l'écangue, en tombant, ne coupe pas la filasse.... l'écangueur frappe donc verticalement le lin en le retournant, jusqu'à ce que.... [F. CHAULNES, Journ. offic. 11 août 1873, p. 5355, 3e col.]