écarquiller

(Mot repris de écarquilleront)

écarquiller

[ ekarkije] v.t. [ de l'anc. fr. équartiller, mettre en quatre ]
Écarquiller les yeux,
les ouvrir tout grands : Les enfants écarquillaient les yeux devant les automates.

écarquiller

(ekaʀkije)
verbe transitif
yeux ouvrir très grand écarquiller les yeux de surprise

ÉCARQUILLER

(é-kar-ki-llé, ll mouillées, et non é-kar-ki-yé) v. a.
Ouvrir d'une manière ridicule. Écarquiller les yeux.
M'as-tu de tes gros yeux assez considéré ? Comme il les écarquille et paraît effaré ! [MOL., Amph. III, 2]
Les spectateurs, dans une nuit profonde, Écarquillaient leurs yeux et ne pouvaient rien voir [FLORIAN, Fables, Lanterne magique.]
Écarter d'une manière ridicule. Écarquiller les jambes.
Ses deux jambes écarquillant [SCARR., Virg. trav. II]
S'écarquiller, v. réfl. Ses yeux, ses jambes s'écarquillent.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Riclet, qui connoissoit son maistre, prit sa chemise entre les dents, escarquille les ongles, et tournant les yeux en la teste avec un grand bruit.... [D'AUB., Faen. III, 24]
    Les malades ont les narilles escarquillées et la face horrible à voir [PARÉ, VI, 2]
    Ses yeulx sont si très esquarquillez de force de boyre, qu'il les a aussi rouges qu'ung furon [furet] [PALSGR., p. 457]
    Escarquille toy, et je chasserai ces brebis entre tes jambes [ID., p. 738]

ÉTYMOLOGIE

  • Le Berry dit quarquille, un lobe, une cuisse de noix, de quartier, prononcé quarquié. Est-ce là l'origine d'é-quarquiller ? ou bien, comme on a prononcé aussi écartiller, écarquiller doit-il être considéré comme le même que écartiller, qui se rapprocherait sans peine de écarteler ?

écarquiller

ÉCARQUILLER. v. tr. Ouvrir tout grands les yeux, en signe d'attention ou d'étonnement. Il est familier.
Traductions

écarquiller

open

écarquiller

sbarrare

écarquiller

[ekaʀkije] vt
écarquiller les yeux → to stare wide-eyed