échelette

(Mot repris de échelettes)

ÉCHELETTE

(é-che-lè-t') s. f.
Sorte de petite échelle attachée à côté du bât pour y accrocher des gerbes, des bottes de foin ou des légumes, etc.
Ridelle qu'on met sur le devant d'une charrette, et qui sert à retenir la charge.
Outil de passementier.
Terme de musique. Instrument dit aussi régale, formé de lames de bois dur qu'on touche avec une petite boule d'ivoire attachée à une petite baguette.
Terme de marine. Laize de toile à voile, dont la tête ne correspond pas, suivant le droit fil, à la laize qui est au-dessus.
Grimpereau de muraille, oiseau.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Et li poitrax fu à or estelé, Tot environ d'escheletes ovré ; Quant li chevax a un petit alez, L'or retentist et a un son geté [, golant, dans DU CANGE, Gloss. fr.]
  • XVIe s.
    Les rasteliers ou escheletes, ou draches, diversement nommées, esquelles les grains des raisins se tiennent [O. DE SERRES, 208]
    On y accomodera au devant une eschelete portant de petits degrés, par lesquels la poulaille se rendra aisément dans le gelinier [ID., 348]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif d'échelle.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ÉCHELETTE. Ajoutez :
    Compte par échelette, compte dans lequel les à-compte sont imputés sur les intérêts avant de l'être sur le capital.

échelette

ÉCHELETTE. n. f. Sorte de petite échelle que l'on attache à côté du bât d'une bête de somme pour y placer, y accrocher ce qu'on veut transporter, comme des gerbes, des bottes de foin, de paille.

Il désigne aussi une Sorte de ridelle qu'on met sur le devant d'une charrette et qui sert à retenir le foin, la paille, les gerbes dont la charrette est chargée.