échouer

(Mot repris de échouées)

échouer

v.i.
1. (Auxil. avoir ou être) Toucher accidentellement le rivage, le fond et s'y immobiliser, en parlant d'un bateau : Le navire a échoué sur un haut-fond indique l'action indique le résultat
2. (Auxil. avoir) Se retrouver par hasard en un lieu que l'on n'a pas choisi : Nous avons échoué dans un village désert.
3. (Auxil. avoir) Ne pas aboutir ; subir un échec : Leurs tentatives ont échoué avorter, rater ; réussir
v.t.
Pousser volontairement un bateau sur un haut-fond ou à terre pour le mettre à sec.

s'échouer

v.pr.
Toucher le fond et s'arrêter, en parlant d'un bateau : La barque s'est échouée en atteignant la rive.

ÉCHOUER

(é-chou-é) v. n.
Arriver à l'échouement, toucher un haut fond (écueil ou sable), de manière à ne pouvoir plus flotter ; ce qui est toujours un accident. Le navire échoue sur un écueil. Nous échouâmes en vue du port. Une baleine a échoué sur nos côtes. Fig.
Soit que le laurier nous couronne.... Soit que des simples fleurs que la beauté moissonne, L'amour pare nos humbles fronts, Nous allons échouer tous au même rivage [LAMART., Méd. II, 11]
Par une autre figure. Ne pas réussir, en parlant des personnes.
Fédéric échoua Contre ce roc [ce cœur insensible] et le nez s'y cassa [LA FONT., Faucon.]
Pierre vint échouer contre la voix d'une simple femme [MASS., Car. Mort.]
Si vous échappez d'un péril, vous venez bientôt échouer à un autre [ID., Prof. rel. serm. 1]
Où l'une [nation] échoue une autre recommence, Dieu nous a dit : Peuples je vous attends [BÉRANG., Quatre âges.]
Il se dit aussi des choses.
Nos résolutions viennent échouer contre nos penchants [MASS., Av. Conc.]
Voilà où viendront échouer les vaines réflexions des sages [ID., Car. Avenir.]
La plupart des projets de la cour de Perse échouaient pour l'ordinaire par sa lenteur dans l'exécution [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. V, p. 464, dans LACURNE]
Il est des temps où tout l'effort humain Tombe sous la fortune et se débat en vain, Où la prudence échoue, où l'art nuit à soi-même [VOLT., Marianne, II, 1]
Non, n'appréhendez pas que ma fortune échoue à ce honteux écueil des succès d'Annibal [SAURIN, Spartac. I, 2]
Tout l'art de nos Œdipes échouerait devant cette énigme [, Dict. de l'Académie]
Faire échouer, empêcher le succès.
Il fait toujours tout échouer [SÉV., 312]
Il a fait échouer votre fortune [MASS., Car. Pard.]
Arriver à l'échouage. Les navires caboteurs échouent dans les havres, les ports, etc.
V. a. Conduire un navire à l'échouage pour le réparer ou le nettoyer. Le capitaine échoua son navire.
Après cette expédition, il échoue ses canots, ses prises, et se rend avec la frégate seule à la Tortue [RAYNAL, Hist. phil. X, 10]
Jeter un navire à la côte pour le soustraire à la prise par l'ennemi et en sauver l'équipage. Faire faire naufrage.
.... Il a planté dans la mer des écueils artificiels pour échouer les flottes de ses ennemis [BALZ., le Prince, ch. X]
Vieilli en ce dernier sens. Fig.
Ce qui avait paru à tous les autres comme des écueils contre lesquels il fallait craindre d'échouer le vaisseau [BOSSUET, Corn.]
S'échouer, v. réfl. Se jeter à la côte. Le capitaine aime mieux s'échouer que de se laisser prendre.
Malheureusement on ne trouve que quatre ou cinq brasses d'eau, et on est réduit à s'échouer [RAYNAL, Hist. phil. VIII, 10]

REMARQUE

  • On emploie les auxiliaires avoir ou être, suivant qu'on veut exprimer l'action d'échouer ou l'état qui résulte de cette action : le vaisseau a échoué et est échoué ; le dessein a et est échoué.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Leurs galeres flottoient en mer, et les autres estoient appuyées et eschouées fermement contre la terre [AMYOT, Lucullus, 23]
    Le reste des vaisseaux ancra pour garder les eschouez [D'AUB., Hist. II, 300]

ÉTYMOLOGIE

  • Origine inconnue. Diez propose le latin cautes, rocher, écueil.

échouer

ÉCHOUER. v. intr. Donner sur le sable, sur un écueil et y stationner plus ou moins longtemps, en parlant d'une Embarcation. Notre vaisseau échoua, nous échouâmes sur un banc de sable, contre un rocher, contre les brisants. Un navire échoué.

Il se dit aussi des Cétacés et des gros poissons. On trouva une baleine qui avait échoué à la côte, sur la côte.

Il signifie au figuré Ne pas réussir dans ce qu'on entreprend. N'entreprenez pas cette affaire, vous y échouerez. Ce genre d'écrire est fort difficile, il y a peu de gens qui n'y échouent. Il a échoué aux épreuves écrites du baccalauréat.

Il se dit également des Affaires, des entreprises, des tentatives qui ne réussissent point. Cette affaire a échoué. Ses desseins échouèrent. Leur tentative échoua complètement.

Employé transitivement, il signifie Faire échouer. Ce pilote échoua son bâtiment. Échouer une barque, un canot dont on veut nettoyer la carène. Dans ce sens on dit aussi S'ÉCHOUER. Le capitaine aima mieux s'échouer que de se laisser prendre. Dans la tempête, ce navire s'est échoué sur le côté.

S'ÉCHOUER se dit familièrement au sens moral de la Condition des personnes ayant eu des échecs, des revers et qui sont obligées de se contenter d'une situation très amoindrie. Après maintes entreprises malheureuses, il s'est échoué dans ce poste subalterne.

échouer


ÉCHOUER, v. n. et a. [É-chou-é: 1re et dre é fer.] Doner contre un rocher, ou sur le sâble, dans un endroit de la mer où il n' y a pas assez d'eau pour floter. Il se dit, et du vaisseau, et de ceux qui sont dedans. "Le vaisseau échoua sur un banc de sable. "Nous échouâmes sur cet écueil. On le dit aussi des baleines. = Il est quelquefois actif et réciproque. "Le Pilote nous échoua, échoua le vaisseau. "Il aima mieux s'échouer que de nous laisser prendre. = Au figuré, ne réussir pas à ce qu'on a entrepris. Il se dit, et des persones, et des chôses: "Vous échouerez dans cette entreprise. Ses desseins échouèrent: cette afaire a échoué.
   Rem. L'usage ne done à ce verbe que l' auxil. avoir, soit dans le propre, soit dans le figuré. * Quelques Auteurs l'ont employé avec l'auxil. être. "L'expédient auquel ils avoient eu recours étoit entièrement échoué. Hist. d'Angl. "Octave Farnèse, voyant que son dessein étoit échoué. Hist. d'Allem. "Une fois que le vaisseau étoit échoué. Let. Édif. — Le Père Bouhours lui-même a dit (Vie de St. Ign.): Bientôt l'affaire de l'enregistrement fut échouée en apparence. Il semble que dans cette phrâse ce verbe est employé au passif; mais on ne l'emploie de cette manière qu'au participe. On dit, vaisseau échoué, dessein échoué; c'est une afaire échouée; mais on ne dit pas avec le verbe être, le vaisseau, le dessein est échoué, l'afaire est échouée: on dit toujours a échoué.
   2°. Echouer se fait sans dessein; s'échouer, avec dessein. "Cette place, où on vit les Ennemis s'échouer. Test. Polit. de Louvois. Il falait dire échouer.

Traductions

échouer

fail, run aground, break down, draw a blank, fall through, ground, abort, backfire, miscarryהתפשל (התפעל), כשל (פ'), נחל כישלון, נכשל (נפעל), פקשש (פיעל), כָּשַׁל, פִקְשֵׁשׁ, הִתְפַשֵּׁלmislopen, mislukken, belanden, niet slagen, stranden [schip], terechtkomen, zakken, spaak lopen, stralen, afketsen, falenfehlschlagen, vereiteln, vermasseln, scheiternαποτυγχάνω, αποτυχαίνωfallire, andare a monte, andare fallito, arrenare, frangersi, incagliarsi, monte (andare a monte)يَفْشَلُneuspětslå fejlfracasar, no + infinitivoepäonnistuane uspjeti失敗する실패하다mislykkeszawieśćfalharпотерпеть неудачуmisslyckasล้มเหลวbaşarısız olmakthất bại失败失敗 (eʃwe)
verbe intransitif
1. ne pas réussir qqch échouer aux examens
2. toucher le fond de l'eau Le bateau a échoué.

échouer

[eʃwe]
vi
(ne pas réussir) → to fail
échouer à un examen → to fail an exam
faire échouer qch → to wreck sth
[navire] → to run aground; [baleine] → to be beached; [débris] → to be washed up
(= arriver par hasard, se retrouver) [dans un endroit] → to end up
vt [+ bateau] → to ground [eʃwe] vpr/vi [navire] → to run aground