éclairer

(Mot repris de éclairai)

éclairer

v.t. [ lat. exclarare, de clarus, clair ]
1. Répandre de la lumière sur : Les projecteurs éclairent la scène illuminer ; obscurcir
2. Fournir à qqn de la lumière pour qu'il voie : Peux-tu m'éclairer avec ta lampe de poche ?
3. Rendre plus clair, plus lumineux : Ses beaux yeux éclairent son visage illuminer
4. Remplir une mission d'éclairage en avant d'un groupe de militaires.
5. Fig. Rendre compréhensible une question, des faits : Un article qui éclaire le lecteur sur la situation économique d'un pays informer, renseigner ; égarer

s'éclairer

v.pr.
1. Devenir lumineux, recevoir de la lumière : La salle s'est éclairée s'assombrir
2. Devenir compréhensible : La situation s'est enfin éclairée.

ÉCLAIRER

(é-klè-ré) v. a.
Répandre la clarté sur. La lune éclaire nos nuits. Jupiter est éclairé par quatre satellites ou lunes. L'incendie éclairait au loin la campagne.
Prends garde que jamais l'astre qui nous éclaire.... [RAC., Phèd. IV, 2]
Et le jour a partout éclairé mes combats [ID., Alex. IV, 2]
À peine un faible jour vous éclaire et me guide [ID., Iph. I, 1]
Et toi, soleil, et toi qui, dans cette contrée, Reconnais l'héritier et le vrai fils d'Atrée, Toi qui n'osas du père éclairer le festin, Recule, ils t'ont appris ce funeste chemin [ID., Iph. V, 4]
On dit poétiquement que le jour éclaira un événement pour indiquer le jour où cet événement s'est passé.
La journée Qui devait éclairer notre illustre hyménée [RAC., Iph. IV, 4]
Ce jour presque éclaira vos propres funérailles [ID., Bérén. I, 3]
J'espère que bientôt ces voûtes embrasées Du sénat et du peuple éclairant le tombeau.... [VOLT., Brut. II, 2]
Les jours qui suivent ces jours de destruction éclairent des forfaits d'un autre genre [RAYNAL, Hist. phil. VII, 7]
Poétiquement. Tant que le jour l'éclaire, tant qu'il vit.
Tandis que le soleil éclaire ce perfide.... [RAC., Esth. II, 1]
Fig.
Mlle de Flamarens disait qu'il [M. de Forcalquier, homme de beaucoup d'esprit] éclairait une chambre en y entrant [LE PRÉSIDENT HÉNAULT, Mém. p. 183, in-8, 1855]
Terme de jeu. Éclairer le tapis, mettre devant soi la somme que l'on veut jouer.
Fig. Éclaircir, porter la lumière.
Nous saurons éclairer jusqu'au fond de son âme [TRISTAN, M. de Chrispe, II, 2]
Le Seigneur qui éclairera les ténèbres les plus épaisses [FLÉCH., Serm. I, 37]
Voudriez-vous qu'on mît au grand jour toutes les faiblesses secrètes, toutes les indignités que l'œil de Dieu a éclairées ? [MASS., Car. Enf. prod.]
Les cieux à nous nuire attachés, Ont éclairé la nuit où nous étions cachés [VOLT., Orph. I, 3]
Si j'allais, éclairant cet abîme odieux, Dans toute son horreur le montrer à tes yeux ! [DUCIS, Lear, I, 4]
Il me serait aisé d'éclairer le dessein Qu'a pu former la haine enfermée en ton sein [LEMERC., Agam. IV, 5]
Informe-moi de tout ; c'est à toi d'éclairer Les désordres secrets que je puis ignorer [ID., ib. III, 3]
L'art n'a pas de détours qu'un œil perçant n'éclaire [ID., Charles VI, I, 2]
La reine dont les yeux pouvaient éclairer l'ombre, Qui sur ce grand secret étend son voile sombre [BRIFF., Ninus, II, 2]
Mettre en évidence.
La même parure qui a autrefois embelli sa jeunesse éclaire les défauts de sa vieillesse [LA BRUY., III]
Donner la lumière intellectuelle.
Aucun n'est éclairé de rayons si puissants, Aucune âme si haut ne se trouve ravie.... [CORN., Imit. II, 9]
Quoi ! j'étouffe en mon cœur la raison qui m'éclaire ! [RAC., Andr. V, 4]
Lorsque ta raison par l'âge confirmée, Pour éclairer ta foi te prêtait son flambeau [VOLT., Zaïre, I, 1]
Dès que l'âge éclaira votre faible raison [DELAV., Vêpr. sic. I, 3]
Donner des lumières, de l'intelligence, détromper.
Allons en [du peuple] éclairer l'aveuglement fatal [CORN., Pol. II, 6]
Le ciel en un moment quelquefois nous éclaire [ID., D. Sanche, I, 5]
Faites choix d'un censeur solide et salutaire, Que la raison conduit et le savoir éclaire [BOILEAU, Art p. IV]
Qu'il entre ; ses avis m'éclaireront peut-être [RAC., Esth. II, 4]
Ciel ! daigne m'éclairer [ID., ib. III, 4]
Votre crime aujourd'hui m'éclaire sur le mien [LAMOTTE, Inès, III, 6]
Trop tard sur les malheurs de Nîmes, On éclairerait ta bonté [BÉRANG., Math. Brun.]
Terme de peinture. Disposer la lumière dans un tableau. Ce peintre éclaire bien tous ses tableaux.
Surveiller, épier, observer.
Ils éclairent ses pas, en quelque endroit qu'il aille, Ils lisent les premiers les lettres qu'on lui baille [RACAN, Berg. I, 1]
Constance deviendra l'espion de Licine, Et, l'éclairant de près, fera toujours savoir.... [TRISTAN, M. de Chrispe, I, 3]
On l'éclairera de si près qu'il ne fera rien sans que nous le sachions [SCARR., Rom. com. II, 12]
Au diable le fâcheux qui toujours nous éclaire [MOL., l'Étourdi, I, 4]
J'ai voulu vous parler en secret d'une affaire, Et suis bien aise ici qu'aucun ne nous éclaire [ID., Tart. III, 3]
Il m'importe de ne pas oublier que les hommes m'éclairent, qui que je sois et quoi que je fasse, et qu'ils sont en possession de me juger [BOURD., Carême, t. I, p. 249]
Ceux même dont les yeux les devaient éclairer [RAC., Baj. I, 1]
On m'épia, on m'éclaira de si près, qu'on s'aperçut que j'avais avec Célie des entretiens nocturnes [LESAGE, Guzm. d'Alfar. ch. VIII]
Terme de guerre. Éclairer l'ennemi, en observer, surveiller les mouvements. Éclairer sa marche, faire reconnaître exactement le chemin, le terrain qu'on va parcourir, pour savoir si l'ennemi n'en occupe pas quelque point.
Pendant que Ney attaquait, Murat éclairait ses flancs avec sa cavalerie [SÉGUR, Hist. de Nap. VI, 7]
V. n. Jeter une lueur. Cette bougie éclaire mal. Le gaz éclaire bien. Les vers luisants éclairent pendant la nuit. La lune éclaire sans échauffer.
Mon astre dans la nuit éclaire en ce bocage [DESMARETS, Mirame, II, 4]
Éclairer à quelqu'un, faire qu'il y voie à l'aide d'une lumière.
.... les matelots Jamais ne méprisent les flots, Quelque phare qui leur éclaire [MALH., IV, 5]
Il se dit aussi d'une personne que l'on précède ou auprès de qui on se tient pour qu'elle voie clair. Éclairez à monsieur. Absolument. Éclairez. Allez éclairer. Aujourd'hui on le fait actif abusivement en ce sens. Éclairez monsieur. Éclairer une personne qui descend un escalier.
10° V. imp. Il éclaire, il fait des éclairs. Il a éclairé toute la nuit. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir. Par extension.
Il appartient à Dieu d'éclairer et de tonner dans les consciences [BOSSUET, Par. de Dieu, 1]
Dieu a-t-il tonné et éclairé sur une montagne ? [ID., I, Pent. 2]
11° S'éclairer, v. réfl. Recevoir de la lumière. La campagne s'éclaira peu à peu des rayons de la lune qui montait sur l'horizon. Fournir à son éclairage. Il faut bien de l'argent à Paris pour se loger, se nourrir, se chauffer, s'éclairer. Fig. Acquérir des lumières, des connaissances. Les esprits commencent à s'éclairer. Le pays s'éclaire. Terme militaire. Éclairer sa marche. Cet officier ne faisait pas un mouvement sans s'éclairer.

PROVERBE

    La chandelle qui va devant éclaire mieux que celle qui va derrière, c'est-à-dire il vaut mieux faire du bien de son vivant que d'obliger par son testament ses héritiers à en faire.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Par main [matin] en l'aube, si com li jurz esclaire [, Ch. de Rol. LII]
    Tout li païs en reluist et esclaire [, ib. CLXXXVI]
  • XIIe s.
    Au matinet, quand il dut esclarer [, Ronc. p. 8]
    En mer se mettent, quant l'aube est esclarée [, ib. p. 118]
    Quant la saison du douz tems s'asseüre, Que biaus estez se rasraine [rasserène] et esclaire, Lors [je] chanterai.... [, Couci, p. 125]
    De duel [dueil] morrai et d'ire se mon cuer [je] n'en esclaire [éclaircis, décharge] [, Sax. XXX]
  • XIIIe s.
    Princes avers [avare] ne se doit avancier ; Car bien doner toute valeur esclaire [, Poésies mss. du Vatican, dans LACURNE]
    Bien doit poine [peine] plaire, Qui cuer obscur enlumine et esclaire [GACES BRULÉS, Poés. mss. dans LACURNE]
    Autre devise [je] n'en voel faire [de Blonde], Fors tant que sa biautés esclaire Trestous les lieux où ele vient [, Bl. et Jeh. 4709]
    Quant li quens [le comte] l'oï ensi parler, si li esclaira li cuers et dist à dist à la contesse [, Chr. de Rains, 214]
    Atant ont laissié le plaidier Jusqu'au demain à l'esclairier [, Ren. 17584]
    Il est bon que nous esclairons quele contrariétés taut [tolt, supprime] le premier [testament], quant il n'est pas rapelés especialement [BEAUMANOIR, XII, 42]
  • XVIe s.
    [Phebus] Pleure, et pleurant tant se despite et deult, Que plus au monde esclairer il ne veult [MAROT, IV, 76]
    Hero tandis, qui des creneaux esclaire, De son manteau couvroit la lampe claire [ID., IV, 116]
    Quand il tonne ou esclaire [MONT., I, 23]
    Ses ouvrages, presentez d'un lustre qui nous esclaire à la vertu [ID., I, 104]
    Si j'estoffois l'un de mes discours de ces riches despouilles, il esclaireroit par trop la bestise des aultres [ID., I, 156]
    Le dragon fourbit et esclaire ses yeulx avec du fenoil [ID., II, 171]
    Il tonnoit, il esclairoit en harenguant, et il portoit sur sa langue une fouldre terrible [AMYOT, Péricl. 13]
    Sejour en tout temps egalement esclairé d'une lumiere pure et nette [ID., ib. 74]
    Elle les contraignit d'entrer et approcher du lict, tenant elle mesme la lampe pour leur esclairer [ID., Pélop. 66]
    Ilz avoient craint que Caton ne fust eleu preteur, de peur qu'il ne les esclairast de trop près, ou qu'il n'empeschast leurs desseings [ID., Cat. d'Utiq. 55]
    Et parce que le roy de Navarre, alors prisonnier, estoit esclairé de trop près, il fut arresté qu'Aubigné se tiendroit auprès de Fervacques [D'AUB., Vie, XXVIII]
    Un certain Gaspar Baronius, que Dieu avoit esclairé des lumieres de l'evangile [ID., ib. CXXIX.]
    Il le supplia de l'en esclarer [informer, instruire] [CARLOIX, VI, 18]
    Je leur esclaire au rais de mon flambeau [RONS., 956]

ÉTYMOLOGIE

  • É- pour es- préfixe, et clair ; provenç. esclairar ; ital. schiarare.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ÉCLAIRER.
    Fig. Ajoutez :
    La princesse [de Tarente] éclaire ces bois comme la nymphe Galatée [SÉV., Lett. 29 sept. 1680]
    Comp. à ÉCLAIRÉ éclairé par les yeux de la Fontaine.

éclairer

ÉCLAIRER. v. tr. Rendre clair, remplir de lumière. Le jour qui nous éclaire. Ce lustre éclaire tout le salon. Une salle de bal bien éclairée. Absolument, Le soleil éclaire. La lune n'éclairait plus. Cette ampoule n'est pas bonne, elle n'éclaire pas, elle éclaire mal.

Cet appartement, cet escalier est bien éclairé, n'est pas suffisamment éclairé, est mal éclairé, Le jour y pénètre bien, n'y pénètre pas assez, n'y entre pas dans la direction convenable.

Il signifie par extension Apporter ou fournir de la lumière à quelqu'un, afin qu'il y voie clair. Vous m'éclairez mal. Éclairer une personne qui descend dans une cave. Absolument, Allez éclairer. Éclairez.

Être logé, nourri, éclairé, Avoir le logement, la nourriture, l'éclairage.

Il signifie figurément Rendre plus intelligible. Cette découverte a éclairé bien des points restés jusqu'ici obscurs. Ces deux passages de l'"Énéide" s'éclairent l'un par l'autre.

Figurément aussi, il signifie Mettre en état de comprendre, de se rendre compte. Cette étude lui a bien éclairé l'esprit. Être éclairé des lumières de la foi. L'expérience nous éclaire. Il faut que je l'interroge, il pourra nous éclairer là-dessus.

Le participe passé ÉCLAIRÉ, ÉE, signifie, particulièrement au figuré, Qui a de grandes lumières, beaucoup de connaissances, beaucoup d'expérience. Les gens éclairés. C'est un esprit fort éclairé. Un public peu éclairé. Une sagesse éclairée. Par extension, Un jugement éclairé. Une critique éclairée.

En termes d'Art militaire, Éclairer sa marche, Faire visiter et bien observer les endroits où l'on veut se porter. Par extension, Éclairer une armée. Ce général sait bien s'éclairer.

En termes de Peinture, il signifie Distribuer des lumières d'un tableau, y répandre des clairs avec intelligence.

Il est aussi intransitif et alors il signifie Répandre de la clarté. Les yeux des chats, les vers luisants éclairent pendant la nuit.

Il s'emploie impersonnellement, en parlant de la Foudre, dans le sens de Faire des éclairs. Il éclaire. Il n'a fait qu'éclairer toute la nuit.

éclairer


ÉCLAIRER, v. a. [Ékléré: 3 é fer.] 1°. Au propre, répandre la clarté sur... "Le soleil éclaire la terre. "Le flambeau éclaire toute la chambre. — Et neutralement: "Le soleil éclaire; la lune n'éclairoit plus. = 2°. Au figuré, doner de la clarté à l'esprit. "Les bonnes lectures éclairent l'esprit, sans corrompre le coeur. "Seigneur, éclairez mon entendement. = 3°. Instruire de ce qu'on ignôre; détromper.
   J'imagine un moyen d'éclairer votre mere.
   Sur le fourbe insolent qui la mène aujourd'hui.
       Méchant.
— Voy. ÉCLAIRCIR. — On dit aussi, en ce sens, s'éclairer. "Lorsqu'on ne veut qu'être utile, on doit souhaiter de s'éclairer sur la manière de l'être. Anon. = 4°. Épier, observer; veiller sur. "Il faut l'éclairer de près, éclairer ses actions, sa conduite. = 5°. V. n. Aporter de la lumière à quelqu'un, pour lui faire voir clair. Il se dit au propre, et régit le datif (la prép. à.) Éclairez à Monsieur; et en sous-entendant le régime, éclairez; allez éclairer. "Euryclée éclairoit à ce jeune Prince. Mde. Dacier, Odyssée; c. à. d., portait le flambeau devant lui, comme l'Auteur l'a dit plus haut. * En Provence, plusieurs disent faire lumière à... "Faites lumière à Madame; faites-moi lumière. C'est un grossier provençalisme, un barbarisme d'expression. = 6°. Étinceler, briller. "Les yeux des chats éclairent pendant la nuit. — * Quelques-uns le disent, mais mal, du feu, des flambeaux, des lampes: Ce feu éclaire bien; ces flambeaux éclairent mal: "Les lampes, qui éclairent devant la Chapelle du Saint. Vie de St. Pierre d'Alc. * Et activement: "Eclairez ce feu. Il faut dire, faites brûler, ou flamber. Desgr. En Franche-Comté, on dit clairer: "Ce feu claire bien. Le barbarisme est encôre plus sensible. = 7°. V. neut. impers., faire des éclairs. "Il éclaire, quand il tonne. "Il n'a fait qu'éclairer toute la nuit.

Synonymes et Contraires

éclairer

verbe intransitif éclairer
Familier. Répandre de la lumière.

éclairer

verbe transitif éclairer
1.  Répandre de la lumière sur.
2.  Littéraire. Donner de la gaieté.
4.  Fournir des renseignements.
Traductions

éclairer

(ekleʀe)
verbe transitif
1. donner de la lumière à éclairer une pièce éclairer qqn
2. expliquer à qqn éclairer qqn sur qqch

éclairer

enlighten, light, brighten, floodlight, light up, lighten, shed light onאור (פ'), האיר (הפעיל), הדליק (הפעיל), העלה אור, זרק אור, שפך אור, הֵאִיר, אֹר, הִדְלִיקverlichten, voorlichten, belichten, verhelderenerhellenalumbrar, explicar, iluminarδιαφωτίζω, φωταγωγικός, φωτάω, φωτίζω, φωτιστικόςrischiarare
verbe intransitif
produire de la lumière Cette lampe éclaire mal.

éclairer

[ekleʀe]
vt
[+ lieu] → to light, to light up
(avec une lampe de poche) [+ personne]
J'aimerais tu m'éclaires, je ne vois pas où je vais → I'd like you to light the way for me, I can't see where I'm going.
Il m'a demandé de me rendre utile en l'éclairant pendant qu'il inspectait le moteur → He asked me to help by shining the torch for him while he inspected the engine.
(fig) [+ lecteurs] → to enlighten; [+ texte] → to shed light on
vi → to provide light
éclairer mal → to give a poor light
éclairer bien → to give a good light [ekleʀe]
vpr/vi
(= devenir éclairé) [rue] → to be lit
(fig) [visage] → to light up; [situation, question] → to become clearer
vpr/vi
s'éclairer à la bougie → to use candlelight
s'éclairer à l'électricité → to have electric lighting
s'éclairer avec une lampe de poche → to light one's way with a torch, to use a torch to see the way