éclaircir

(Mot repris de éclaircissais)

éclaircir

v.t. [ anc. fr. esclarcir, briller ]
1. Rendre plus clair : Ces voilages éclaircissent la chambre éclairer ; assombrir, obscurcir foncer
2. Rendre plus limpide, plus fluide : Éclaircir un potage allonger ; épaissir
3. Rendre des plants, un bois moins touffus : Éclaircir des radis, une pinède.
4. Fig. Rendre qqch plus compréhensible : Une enquête a permis d'éclaircir ce mystère débrouiller, démêler, élucider ; embrouiller

s'éclaircir

v.pr.
1. Devenir plus clair : Sa chevelure s'est éclaircie au soleil s'assombrir
2. Devenir moins nombreux : Ses cheveux commencent à s'éclaircir se raréfier
3. Devenir plus compréhensible, plus net, plus clair : Le problème s'est éclairci se clarifier ; s'embrouiller, s'emmêler
S'éclaircir la voix,
la rendre plus nette en se raclant la gorge.

ÉCLAIRCIR

(é-klèr-sir) v. a.
Rendre clair, plus clair. Le vent a éclairci le temps. Rendre moins sombre.
La nuit moins sombre, Autour de ce palais semble éclaircir son ombre [ARNAULT, Sylla, I, 5]
Fig.
N'éclaircirez-vous point ce front chargé d'ennuis ? [RAC., Iphig. II, 2]
Éclaircissez ce front où la tristesse est peinte [ID., Esther, III, 1]
Donner plus de netteté. Éclaircir la voix. Éclaircir la vue.
Rendre plus brillant. Éclaircir de la vaisselle, une arme. Éclaircir le teint, le rendre plus pur. Éclaircir une couleur, lui donner une teinte moins foncée. Polir les clous d'épingle en les remuant dans un sac avec du son. Repasser légèrement les bas au chardon. Lustrer une peau, du côté de la fleur, avec le suc de l'épine-vinette.
Rendre moins épais, en parlant d'un liquide. Éclaircir une sauce, un sirop.
Rendre moins serré, moins compacte. Éclaircir une forêt. La fusillade éclaircissait les rangs.
Les séparations et les longs désespoirs N'ont-ils pas éclairci, dis-moi, ses cheveux noirs ? [LAMARTINE, Joc. VI, 218]
Arracher une partie de ce qu'on a semé ou planté. Éclaircir une planche de laitues. On n'éclaircit point l'oseille, parce qu'elle ne saurait être trop drue. Familièrement. Il a bien éclairci son bien, il en a mangé une bonne partie.
Avec un nom de chose pour régime direct, rendre clair, intelligible, débrouiller. Éclaircir des faits. Éclaircir un mystère, une question.
À cette fois, Dieu merci ! les choses vont être éclaircies [MOL., Georges Dandin, III, 8]
Ce terme est équivoque, il le faut éclaircir [BOILEAU, Art p. I]
Éclaircis promptement ma triste inquiétude [RAC., Théb. III, 1]
Éclaircissez le trouble où vous jetez mon âme [ID., Brit. II, 6]
Un moment quelquefois éclaircit plus d'un doute [ID., Iphig. II, 1]
Denis d'Halicarnasse avait conduit son histoire jusqu'au commencement de la première guerre punique, et il s'était arrêté à ce terme, parce que son plan était d'éclaircir la partie de l'histoire romaine la moins connue [ROLLIN, Hist. anc. t. XII, liv. XXV, ch. 2, art. 1, § 2]
Avec un nom de personne pour régime direct, instruire, informer.
Vous nous éclaircissez de votre trahison [MAIRET, M. d'Asdrubal, IV, 4]
Les meilleurs auteurs nous éclaircissent du bon usage [MÉRÉ, Œuvres posth. t. I, p. 133]
Je vous en éclaircirais de bon cœur [PASC., Prov. 1]
Si vous trouvez quelques obscurités en ce récit, je pourrai vous en éclaircir de vive voix [ID., Expérience du Puy-de-Dôme, p. 187]
S'il refusait de l'éclaircir sur ce point [BOSSUET, Lett. Corn. 8]
Il faut [je dois] pleinement vous en éclaircir [BOURDAL., Dominicales, IV, Aveugle-né, 480]
Mon cœur plus à loisir vous éclaircira mieux [RAC., Brit. III, 7]
De tous ceux [crimes] que j'ai faits je vais vous éclaircir [ID., ib. IV, 2]
Ô ciel ! combien de fois je l'aurais éclaircie, Si je n'eusse à sa haine exposé que ma vie [ID., Bajaz. II, 5]
De vos desseins secrets on est trop éclairci [ID., Iphig. II, 4]
Je veux de tout le crime être mieux éclairci [ID., Phèd. V, 4]
Je tremble ; hâtez-vous d'éclaircir votre mère [ID., Athal. II, 2]
Pour éclaircir Brisacier de son sort [HAMILT., Gramm. 7]
Eh bien ! madame, il faut que vous m'éclaircissiez [VOLT., Zaïre, IV, 6]
Absolument.
Les distinctions qui n'éclaircissent de rien [MÉRÉ, Œuvres posth. t. I, p. 102]
S'éclaircir, v. réfl. Devenir clair.
Son visage a changé, son teint s'est éclairci [MOL., Am. méd. III, 6]
Dans le moment où le ciel commençait à s'éclaircir [FÉN., Tél. I]
Fig. L'horizon s'éclaircit, l'avenir est moins menaçant. Devenir moins épais. La liqueur s'éclaircira peu à peu par le repos. Devenir moins serré. L'âge vient, les cheveux s'éclaircissent.
La troupe s'éclaircissait peu à peu [VAUGEL., Q. C. liv. VIII, dans RICHELET]
Cesser d'être obscur, se débrouiller.
Toutefois attendons que son sort s'éclaircisse [RAC., Mithr. II, 6]
Tous vos doutes, mon fils, bientôt s'éclairciront [ID., Athal. IV, 1]
S'instruire d'une chose.
Il met tout en usage afin de s'éclaircir [CORN., Héracl. V, 2]
Je puis le lire tout entier pour m'en éclaircir [PASC., Prov. 1]
Quoi ! de vos sentiments je ne puis m'éclaircir ? [RAC., Baj. II, 1]
S'expliquer, avoir un éclaircissement. Les querelles viennent souvent faute de s'éclaircir.

REMARQUE

  • Les grammairiens disent qu'éclaircir, dans le sens d'instruire, informer, doit toujours avoir un régime indirect ; et ils blâment Racine qui en a fait un usage fréquent sans régime indirect (voy. les exemples), Voltaire qui a fait de même, et Corneille qui a dit s'éclaircir, s'instruire, sans régime indirect. Cette règle ne paraît fondée sur rien. Seulement on doit remarquer que cet usage d'éclaircir a un peu vieilli.

SYNONYME

  • ÉCLAIRCIR, EXPLIQUER. On éclaircit ce qui était obscur, parce que les idées y étaient mal présentées. On explique ce qui était difficile à comprendre. Éclaircir un texte, c'est en ôter les obscurités ; l'expliquer, c'est en donner le sens, soit que le passage fût obscur ou non.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Esclargiz est li vespres et li jurz [, Ch. de Rol. CXXXV]
    Et esclargie est la sue [la sienne] grant ire [, ib. CCXCIII]
  • XIIe s.
    Amont au ciel où joie est esclarcie [, Ronc. p. 174]
  • XIIIe s.
    Tout droit à l'ajourner, quant devra esclarcir [faire clair] [, Berte, XII]
    De là [elle] se departi à une aube esclaircie [, ib. LXXII]
    Et qui bien entendroit la letre, Le sens verroit en l'escripture Qui esclarcist la chose oscure [, la Rose, 7202]
    Jor de veue ne fet ne perdre ne gaaigner querele, ainçois est un delais que coustume donne pour esclaircir ce dont debat est [BEAUMANOIR, IX, 6]
    Il esclarchissent les cozes que lor anchisseur [ancêtres] tinrent orbement [cachées] [ID., XXIV, 5]
    Li airs est clers, nes [net] et seris, Et li ciex trestous esclaircis [, Fl. et Bl. 1355]
  • XVe s.
    Je vous esclaircirai ce fait tout pleinement et ainsi qu'il fut demené [FROISS., II, II, 107]
    Dame, dictes moy pourquoy vous pleurez, s'il vous plaist. Certes, sire chevalier, se je y cuydoye avoir prouffit, je le vous diroye. Dommage, dist-il, n'y avez vous jà, se Dieu plaist ; car se je vous puis ayder, je vous ayderai à esclarcir vostre cuer, à mon pouvoir [, Lancelot du lac, t. II, f° 32, dans LACURNE]
    Pour un peu esclaircir ceste matiere [COMM., VI, 2]
  • XVIe s.
    Quelle excellence auroit l'ame de l'homme si elle n'estoit esclaircie de sa lumiere [de Dieu] ? [CALV., Inst. 193]
    Conceptions informes qu'ils ne peuvent desmesler et esclarcir au dedans, ni par consequent produire au dehors [MONT., I, 188]
    Àfin que nous en ayons le jugement plus esclaircy et plus ferme [ID., I, 370]
    Pour s'esclaircir de la verité du faict [ID., II, 49]
    Escourter et esclaircir le branchage [ID., III, 98]
    Ils ne furent pas plustot au large en mer que le temps commencea à s'esclaircir [AMYOT, Alc. 58]
    Ils se ruerent sur l'endroit des ennemis, où il les conduisit, et feirent tant qu'ils esclaircirent la place [ID., P. Aem. 35]
    Il n'y en a pas un duquel il n'ait encore esclarcy la renommée en escrivant ou parlant honorablement de luy [ID., Cicér. 29]
    Les arts s'esclaircissent par certaines definitions, divisions [PARÉ, Au lecteur.]
    Elle engendre une curiosité pernicieuse de se vouloir esclaircir de son mal [CHARRON, Sagesse, I, 29]

ÉTYMOLOGIE

  • Es- préfixe, et clair, avec l'addition du son sifflant devant la terminaison ; Berry, éclairdir, éclardir, éclairzir, éclairdzir ; provenç. esclarzir, esclarzezir ; catal. esclarir ; espagn. et portug. esclarecer.

éclaircir

ÉCLAIRCIR. v. tr. Rendre clair, rendre plus clair. Le vent a éclairci le temps, l'horizon. Cela sert à éclaircir la vue. Le temps, le ciel s'éclaircit.

Fig., L'horizon s'éclaircit, commence à s'éclaircir, semble s'éclaircir, L'avenir ne semble plus aussi menaçant, aussi inquiétant.

Par extension, Éclaircir la voix, La rendre plus distincte. Éclaircir de la vaisselle, des armes. Les rendre luisantes, plus brillantes. Éclaircir le teint, Le rendre plus net et plus pur.

Il signifie également, en termes de Teinturerie, Rendre la couleur d'une étoffe moins foncée.

Il signifie aussi Rendre moins épais, en parlant des Choses liquides. Éclaircir un sirop. Éclaircir une sauce.

Il signifie encore Rendre moins serré, diminuer en nombre. Le canon a fort éclairci les rangs. Sous le feu de l'ennemi, les rangs s'éclaircissaient. L'âge vient, les cheveux s'éclaircissent. Éclaircir les branches d'un arbre. Éclaircir un fourré, un taillis.

Il signifie aussi figurément Rendre net, intelligible. Éclaircir un fait. Le temps éclaircit la vérité. Éclaircir une matière, une affaire. Cela demande à être éclairci, a besoin d'être éclairci.

Éclaircir un doute, une difficulté, Résoudre un doute, faire disparaître une difficulté.

Éclaircir les idées, Rendre claires des idées plus ou moins obscures, confuses. Prenez un peu de repos, cela vous éclaircira les idées.

Il signifie encore Donner connaissance, d'une façon claire, de quelque chose à quelqu'un et s'emploie avec un nom de personne pour complément direct. Éclaircir quelqu'un de quelque chose. Il ne refusa pas de l'éclaircir sur ce point. Il doutait de la vérité du fait, je l'en ai éclairci. Ceci me semble étrange, je veux m'en éclaircir. Je désire être éclairci de la chose. Je doute de cette nouvelle, je tâcherai de m'en éclaircir.

éclaircir


ÉCLAIRCIR, v. a. ÉCLAIRCISSEMENT, s. m. [Éclêrci, cice-man: 1re é fer., 2e ê ouv., 4e e muet au 2d.] Éclaircir, est 1°. Rendre clair, ou plus clair. "Le vent a éclairci le temps. Éclaircir la voix, la vûe, le teint; éclaircir de la vaisselle. = 2°. En parlant des chôses liquides, rendre moins épais: "Eclaircir un sirop trop épais. = 3°. Diminuer le nombre. "Le canon éclaircissoit les rangs. "Eclaircir une forêt. — Il a bien éclairci son bien (style plaisant), il en a mangé une partie. = 4°. Figurément, rendre plus clair, plus intelligible. Éclaircir un fait, un point de doctrine, une question, une matière. "Le temps éclaircira la vérité. — Éclaircir un doute, une dificulté, les résoudre.
   Rem. Éclaircir et éclairer, ont, dans le fond, le même sens; mais ils n'ont pas le même emploi. Le 1er se dit des chôses seulement en régime absolu (l'acusatif); le 2d se dit des persones. On ne dit point éclaircir quelqu'un, mais l'éclaircir d'un fait, l'en instruire. Racine dit, dans Bajazet:
   O Ciel! combien de fois je l' aurois éclaircie,
   Si je n'eusse, à sa haine, exposé que ma vie!
La pensée du Poète est, je lui aurais tout dévoilé, je l'aurais instruite de son erreur sur mon compte; mais l'expression dont il s'est servi n'est pas suivant l'usage. — Mde. Dacier dit aussi, dans l'Odyssée: "Je lui fis (à Ulysse) plusieurs questions, pour tirer la vérité de sa bouche: mais lui, avec sa finesse et sa souplesse ordinaire, il évita toujours de me répondre et de m'éclaircir. = Bossuet emploie souvent ce verbe avec le régime absolu des persones, dans le sens d'éclairer, instruire. "On aura égard à ce qui peut calmer, éclaircir, édifier les autres. "Je prie Dieu de vous éclaircir (éclairer) sur ce que vous avez à faire.
   M. de la Harpe, au contraire, emploie éclairer pour les chôses, au lieu d'éclaircir, dans une lettre adressée à Voltaire. Il le prie d'éclairer les doutes qu'il lui propôse. Éclaircir était là le vrai mot.
   Avec l'ablatif (la prép. de) pour 2d régime, éclaircir se dit fort bien des persones en régime absolu. "Je l'éclaircirai de ce point là: il faut l'en éclaircir. "Je veux m'en éclaircir. — On dit aussi, s'éclaircir sur. "Il faut, s'éclaircir sur cette afaire.
   ÉCLAIRCISSEMENT, n'a que le 4e sens, le sens figuré d'éclaircir. Explication d'une chôse obscûre: "Éclaircissement d'une difficulté, d'un doute. On ne dit point au propre, l'éclaircissement du temps, de la vûe, de la voix, etc.; du sirop, d'un bataillon, etc., comme on dit éclaircir dans les 3 1ers nos. = Mais il a une signification particulière, que ce verbe ne partage pas. C'est, en matière de querelle, une explication que l'on demande à un homme, pour savoir si dans ce qu'il a dit, ou fait, il a eu intention d'ofenser, ou même s'il a dit, ou fait ce qu'on lui prête, et qu'on nous a raporté. Tirer un éclaircissement de... En venir à un éclaircissement. "Je veux avoir avec lui un éclaircissement. — Plusieurs disent, en ce sens, s'éclaircir avec: "Je veux m'éclaircir avec lui; mais cette manière de parler est tout au moins douteûse.

Synonymes et Contraires

éclaircir

verbe éclaircir
1.  Rendre plus clair.
2.  Rendre un liquide plus fluide.
3.  Rendre moins touffu.

éclaircir (s')

verbe pronominal éclaircir (s')
1.  Devenir plus clair.
2.  Devenir clairsemé.
Traductions

éclaircir

thin, clear up, clarify, lighten, thin out, throw light on, make clear, explainביאר (פיעל), בירר (פיעל), דילל (פיעל), הבהיר (הפעיל), פירש (פיעל), שפך אור, בֵּרֵר, בֵּאֵר, הִבְהִירdunner maken, lichter maken, ophelderen, verklaren, verduidelijken, verhelderenassottigliare, chiarire, rischiarare, schiarire, sfoltireklärenизясни澄清명확하게 (eklɛʀsiʀ)
verbe transitif
1. rendre plus clair éclaircir ses cheveux
2. rendre plus facile à comprendre éclaircir un mystère

éclaircir

[eklɛʀsiʀ] vt
(couleur) → to lighten
(fig) (rendre compréhensible) → to clear up, to clarify
(CUISINE) → to thin [eklɛʀsiʀ]
vpr/vi
(couleur) → to become lighter; [ciel] → to clear
[cheveux] → to go thin
[situation] → to become clearer
vpr/vt
s'éclaircir la voix → to clear one's throat