éclaire


Recherches associées à éclaire: éclairer

ÉCLAIRE1

(é-klê-r') s. f.
L'éclaire ou la grande éclaire, la chélidoine des botanistes. Petite éclaire, renoncule ficaire.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Au joly mois que clers ont figure jaulne.... Que l'on voit le pré de fleurs repainturé Et ces beaulx bois de feuilles verdoyer [, Perceforest, t. I, f° 78]
  • XVIe s.
    Ce nom d'esclaire est donné à cette herbe à cause que d'icelle les arondelles guerissent leurs petits de l'esborgnement [O. DE SERRES, 615]
    Deux esclaires y a-il, petite et grande ; ceste-là aussi ditte herbe aux escrouelles [ID., 616]

ÉTYMOLOGIE

  • Éclairer, à cause que cette plante était supposée éclaircir la vue.

ÉCLAIRE2

(é-klê-r') s. f.
Terme de pêche. Ouverture par laquelle le pêcheur de morue fait tomber le poisson dans la cale du vaisseau.

ÉTYMOLOGIE

  • Éclairer, parce que cette ouverture est un jour. En Normandie, éclaire (ou éclair, s. m.) se dit pour soupirail de cave.

éclaire

ÉCLAIRE. s. f. Nom vulgaire de la plante que les botanistes nomment Grande chélidoine.

éclairé

ÉCLAIRÉ, ÉE. participe Une salle de bal bien éclairée.

Cet appartement, cet escalier est bien éclairé, n'est pas suffisamment éclairé, est mal éclairé, Le jour y pénètre bien, n'y pénètre pas assez, n'y entre pas dans la direction convenable.

Cette maison, ce jardin sont trop éclairés, On y est exposé à la vue de trop de monde.

Être logé, nourri, éclairé, etc., Avoir le logement, la nourriture, la chandelle, etc.

éclairé

ÉCLAIRÉ signifie particulièrement au figuré, Qui a de grandes lumières, beaucoup de connaissances, beaucoup d'expérience. C'est un homme fort éclairé, un esprit fort éclairé. Un juge éclaire. Un public éclairé. Une raison éclairée. Une sagesse éclairée. Une amitié éclairée. On dit de même: Un jugement éclairé. Une critique éclairée. Etc.

éclairé


ÉCLAIRÉ, ÉE, adj. [Ékléré, rée: les 3 é fer., le 3e long au 2d.] 1°. Au propre, qui a un grand jour, escalier bien éclairé. — Qui a beaucoup de lumières, salle bien éclairée. = Au figuré, en parlant des persones, qui a de grandes lumières, beaucoup de conaissances. C'est un homme fort éclairé; un esprit fort éclairé. — L'Ev. d'A... jouant le mot sur ces deux sens, dit tout haut, en sortant le soir du Palais de l'Arch. de... où il n'avait pas été reçu comme il croyait le mériter: "Cette maison est bien peu éclairée. = On dit, dans un aûtre sens, qu' une maison, qu'un jardin, sont trop éclairés, parce qu'on y est exposé à la vûe de tout le monde.
   ÉCLAIRÉ, suit toujours, même en vers, le substantif qu'il modifie.
   ÉCLAIRÉ, suivant l' Ab. Girard, est distingué de clairvoyant, en ce qu' il est le fruit de l'étude, et clairvoyant, de l'esprit. "L'homme éclairé ne se trompe pas, il sait; l'homme clairvoyant ne se laisse pas tromper, il distingue. "Un Juge éclairé connoît la justice d'une cause: il est instruit de la Loi qui la favorise, ou qui la condamne, le Juge clairvoyant pénètre les circonstances et la nature d'une cause, il est d'abord au fait, et voit de quoi il est question. GIR Synon. — Ces deux qualités sont entre elles comme la science et la pénétration. Voy. INSTRUIT.