éclisser

(Mot repris de éclissant)

ÉCLISSER1

(é-kli-sé) v. a.
Terme de chirurgie. Mettre des éclisses le long d'un membre fracturé.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Ses tronçons brise, si lui est escliciez [, Ronc. p. 65]
  • XVIe s.
    ....Et, te baisant, mener les bœufs en pasturage, Esclisser des paniers, et faire du fromage [RONS., 793]
    Cages d'ozier et de ronces escarrées et pertuisées avec une brochette rougie au feu, et esclissées de petits barreaux [R. BELLEAU, Berger. t. I, p. 74, dans LACURNE, au mot cocasse.]

ÉTYMOLOGIE

  • Éclisse.

ÉCLISSER2

(é-kli-sé) v. a.
Terme de fauconnerie. On éclisse les oiseaux de proie en leur jetant quelques gouttes d'eau avec le doigt.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Quand tu le mettras coucher [l'oiseau], lui eclisse un peu d'eau au visage, afin qu'il frotte ses yeux aux jointes de ses ailes [FOUILLOUX, Fauconn. f° 62, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. CLISSOIRE.

éclisser

ÉCLISSER. v. tr. T. d'Arts. Garnir d'éclisses.
Traductions

éclisser

splint