éclore

éclore

v.i. [ lat. excludere, faire sortir, de claudere, clore ]
1. Naître en sortant de l'œuf : Des poussins éclosent en ce moment.
2. S'ouvrir, en parlant de l'œuf : Les œufs de l'hirondelle ont éclos hier.
3. Litt. S'ouvrir, en parlant d'une fleur, d'un bourgeon : Les roses sont écloses s'épanouir, fleurir
4. Litt. Naître, apparaître : De grands musiciens ont éclos ici.

ÉCLORE

(é-klo-r') v. n.v. n. défectueux qui n'a que les temps suivants : j'éclos, tu éclos, il éclôt, nous éclosons, vous éclosez, ils éclosent ; j'éclosais ; j'éclôrai ; j'éclôrais ; que j'éclose ; éclos, éclose. L'Académie met un accent circonflexe sur le futur et le conditionnel et n'en met pas sur je clorai, je clorais ; c'est pécher contre l'analogie.
Sortir de l'œuf, naître. Les serins éclosent.
Elle bâtit un nid, pond, couve, fait éclore À la hâte ; le tout alla du mieux qu'il put [LA FONT., Fabl. IV, 22]
On connaît les fours des Égyptiens, dans lesquels ils font éclore à la fois des centaines ou même des milliers de poulets ; M. de Réaumur était parvenu à simplifier beaucoup cette pratique si ancienne des Égyptiens, et à la mettre à la portée des gens de la campagne [BONNET, Contempl. nat. Œuvres, t. VIII, p. 325, note 1]
On le dit aussi des œufs d'où sortent les petits. Les œufs sont éclos ce matin. Fig.
Vingt ans au plus, bonhomme, attends encore ; L'œuf éclôra sous un rayon des cieux [BÉRANG., Comète.]
S'ouvrir, en parlant des graines, des fleurs.
Une fleur qui commence à éclore [FÉN., Tél. III]
Ces végétaux puissants qu'en Perse on voit éclore [VOLT., Sémir. IV, 2]
Les coquelicots et les bluets éclosent dans des oppositions ravissantes [BERN. DE ST-P., Étud. V]
Commencer à paraître. Le jour est près d'éclore.
Ô, si de mon désir l'effet pouvait éclore, Que sous de douces lois nous pourrions nous aimer ! [ROTROU, St-Gen. III, 6]
Ma vie à peine a commencé d'éclore ; Je tomberai comme une fleur Qui n'a vu qu'une aurore [RAC., Esth. I, 5]
Le triste regret de voir éclore une vie qui a été aussitôt éteinte [MASS., Avert. Délai.]
Quoique cette intrigue eût été menée depuis un fort longtemps, elle le fut cependant avec tant de secret jusqu'au temps même où elle devait éclore, qu'on n'en sut rien pendant la vie de Lysandre [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. IV, p. 254, dans POUGENS]
On sent.... Qu'une forme périt, afin qu'une autre éclose [LAMART., Joc. II, 64]
Faire éclore, produire. Faire éclore des projets.
Dès que l'impression fait éclore un poëte, Il est esclave né de celui qui l'achète [BOILEAU, Sat. IX]
Chaque instant fait éclore une nouvelle horreur [VOLT., Orph. I, 5]

REMARQUE

  • Éclore se conjugue avec le verbe être : les œufs sont éclos.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    L'œuf duquel esclorera l'aspic mortel qui.... [YVER, p. 640]
    Dès le mois de septembre, les vents et les pluyes commencent à s'esclore d'estrange façon [CARL., III, 20]
    On n'attendoit pas le jour esclore pour venir aux attelliers [ID., V, 4]
    Le primat de Lyon ne dort ny jour ny nuict, pour esclorre un escrit qui fera poser les armes à tout le monde [, Sat. Mén. p. 199]
    Les pigeons patés esclorront des œufs de poule commune, si on les leur suppose au lieu des leurs [O. DE SERRES, 357]
    La gouvernante attendra avec patience que les œufs soient esclos.... elle secourra les premiers poussins escloans qui souventesfois ne peuvent sortir de la coque [ID., 359]
    Au commencement de mai les oysons esclouent [ID., 374]
    Deux serpents s'y glisserent, et feirent des œufs dedans et les esclouirent [AMYOT, les Gracques, 24]
    Son sein vous esclouit, gardez de l'offenser [Dieu] [RONS., 275]
    Fust-ce en hyver, les roses s'esclou'ront [ID., 741]
    Trous esclous [ouverts] [RAB., Garg. I, 13]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, hlôre ; provenç. esclaure, esclure ; espagn. et portug. excluir ; ital. escludere. Les formes excluir, escludere viennent du latin excludere, de ex, hors de, et claudere, fermer (voy. CLORE) ; les formes en o ou en au viennent d'une forme non latine exclaudere, ou, si l'on veut, directement du préfixe es- et de clore ou claure. Éclore, c'est, étymologiquement, fermer hors.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ÉCLORE. Ajoutez :
    V. a. Mettre au jour, au monde.
    Ce n'est pas à dire que la nature ne soit capable d'éclore, quand il lui plaira, quelque animal qui n'ait encore été vu [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]
    V. réfl. S'éclore, venir au monde, au jour.
    Enfin s'écloront des guerres civiles où toutes choses seront violées [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]
    Pour ce qui est de la conception et de ces entrailles d'où le Verbe se doit éclore [BOSSUET, 6e avert. 23]
    C'est un archaïsme.

éclore

ÉCLORE. (Ce verbe n'est guère usité qu'à l'infinitif et aux troisièmes personnes de quelques temps. Il éclot; ils éclosent. Il est éclos. Il éclora. Il éclorait. Qu'il éclose. Éclos.) v. intr. Sortir de l'oeuf, en parlant de Certains animaux. Voilà des poussins qui viennent d'éclore. La chaleur fait éclore les vers à soie. Mettre des oeufs de vers à soie au soleil, afin qu'ils éclosent. Les petits sont éclos.

Il signifie aussi S'ouvrir, en parlant d'une Fleur encore en bouton. Le soleil fait éclore les fleurs. Ces fleurs écloront bientôt. Un bouton qui vient d'éclore. Ces fleurs sont écloses cette nuit. Une fleur fraîche éclose.

Il signifie figurément Naître, être produit, se développer, se manifester. Les grands génies que ce siècle vit éclore. On vit éclore vingt systèmes à la fois. Les écrits que la circonstance a fait éclore.

éclôre


ÉCLôRE, v. n. [1re é fer. 2e lon. 3e e muet. — Il faut savoir gré à l'Acad. de n'avoir mis qu'une seule r à ce verbe, où l'ancien usage en mettait deux.] Il n'est d'usage qu'aux 3mes persones de certains temps, que voici. Il éclôt, ils éclôsent: il éclôra, il éclôrait, qu'il éclôse. Dans les temps composés, il prend l'auxil. être; il est éclôs, il était éclôs; qu'il fut éclôs, et non pas, il a éclôs, il avait éclos, etc. = Il se dit proprement, des animaux qui naissent d'un oeuf, comme oiseaux, insectes, etc. — Par extension, des fleurs qui comencent à s'épanouir; du jour qui comence à paraître: "Le jour vient d'éclôre, comence d'éclôre. = Figurément, des pensées, des desseins qui se manifestent, après avoir été cachés quelque temps. Son projet était près d'éclôre, et non pas prêt à éclôre, comme dit l'Acad. (Voy. PRêT et PRèS.) Ses desseins éclôront un jour. — Il est de tous les styles, mais sur-tout du style élevé et soutenu. — Il régit quelquefois la prép. de: "Ces vains systêmes, éclôs des cerveaux creux de nos prétendus Penseurs, qui, sous prétexte de tout réformer, sèment partout le trouble et la destruction. Journ. de Mons.

Synonymes et Contraires

éclore

verbe éclore
1.  S'ouvrir, en parlant des fleurs.
2.  Littéraire. Se faire jour.
Traductions

éclore

hatch, bloomבצבץ (פיעל), בקע (פ'), פרח (פ'), צימח (פיעל), פָּרַח, בִּצְבֵּץ, בָּקַעmenetassbocciare (eklɔʀ)
verbe intransitif
1. s'ouvrir, en parlant d'un œuf faire éclore un œuf
2. fleurir éclore au printemps

éclore

[eklɔʀ] vi
[œuf] → to hatch
[fleur] → to open