écluse

écluse

n.f. [ du lat. [aqua] exclusa, [eau] séparée du courant ]
Ouvrage aménagé entre deux plans d'eau de niveau différent pour permettre aux embarcations de franchir la dénivellation : Ouvrir les portes d'une écluse.

ÉCLUSE

(é-klu-z') s. f.
Construction en maçonnerie faite pour retenir au besoin, dans sa partie appelée la chambre de l'écluse, l'eau nécessaire pour faire monter ou descendre d'un bief à un autre le bateau qui parcourt un canal, [LEGOARANT, ]
Les bajoyers d'une écluse. Les portes d'une écluse. Ouvrir, fermer, lever, baisser l'écluse, c'est par abréviation pour ouvrir, fermer la porte, lever, baisser la vanne de l'écluse.
Écluse de chasse, construction particulière destinée à retenir toute l'eau nécessaire pour chasser par son courant la vase et le sable qui sans cela obstrueraient un port, une gare, etc. [LEGOARANT, ]
Écluse de fuite, écluse destinée à vider le trop-plein donné par une écluse de chasse. Écluse simple, celle qui ne peut soutenir les eaux qu'à un seul niveau à la fois. Écluse double, celle qui peut les retenir à deux hauteurs. Écluse carrée, celle qui n'a qu'un seul vantail. Fig.
En ouvrant les écluses du cœur, elle fait que le sang circule plus vite [DESC., Pass. 115]
Mais avant qu'il lâchât les écluses des cieux [BOILEAU, Sat. XI]
Terme de pêche. Parc de pierre pour retenir du poisson amené par la marée.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et si tost comme Sarrasin sorent que li rois ot passé le flun [fleuve], si firent clore les escluses et firent tenir le flun [, Chron. de Rains, 207]
  • XVIe s.
    L'eau s'assemble au dessus du moulin dans un grand receptacle, par d'aucuns appellé escluse, qui, après estre rempli, verse l'eau par le dessus, estant fermée la bonde d'embas, laquelle on ouvre quand il est question de faire moudre le moulin [O. DE SERRES, 760]
    Il y a de petites rivieres qui sont retenues par excluses [P. CHOQUE, dans LEROUX DE LINCY, Bibl. des Chartes, 5e série, t. II, p. 176]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. exclusa, qui se trouve dans les plus anciens textes, la Loi des Visigoths, Grégoire de Tours et Fortunat : exclusa aqua, eau exclue (dont le nom a passé à la construction qui l'exclut, la retient), de excludere, de ex, hors de, et claudere, fermer (voy. CLORE) ; allem. Schleusse.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ÉCLUSE. Ajoutez :
    Nom donné, dans les travaux à air comprimé, au compartiment qui sert, suivant la manœuvre des robinets, pour entrer dans les travaux, ou pour en sortir.
    Plaque de fer forgé qui sert, dans une fonderie, à diriger le métal du fourneau, coulant dans le canal, au gré du chef fondeur [GASSENDI, Aide-mémoire d'artillerie, Paris, 1819]

écluse

ÉCLUSE. n. f. Clôture en forme de bassin, faite de terre, de pierre, de bois ou de toute autre matière dans un port, sur une rivière, sur un canal, etc., ayant une ou plusieurs portes qui se lèvent et se baissent ou qui s'ouvrent et se ferment, pour retenir et pour laisser passer l'eau. L'écluse d'un moulin. Chambre d'écluses. Les portes, les vannes d'une écluse.

Il se dit particulièrement de la Porte qui se hausse et se baisse ou qui s'ouvre et se ferme dans ces sortes de clôtures. Lever, baisser l'écluse ou les écluses. Fermer, ouvrir, lâcher les écluses. L'eau passe par-dessus les écluses, a entraîné les écluses. Fig., dans un sens ironique, Lâcher les écluses de son éloquence.

Écluse de chasse, Construction destinée à retenir l'eau nécessaire pour chasser, par son courant, la vase ou le sable qui obstruent un port, un canal.

éclûse


ÉCLûSE, s. f. ÉCLUSÉE, s. f. [1re é fer. 2e lon. au 1er, 3e e muet au 1er, é fer. et long au 2d.] L'éclûse est une construction de pierre ou aûtre matière, pour retenir ou élever l'eau dans une rivière ou dans un canal. — On done aussi ce nom aux portes, qui y sont placées pour contenir ou lâcher l'eau, en les levant ou en les baissant. = Éclusée, est la quantité d'eau qui coule, depuis qu'on a lâché l'écluse jusqu' à ce qu'on l'ait refermée.

Traductions

écluse

Schleuselock, sluice, sluice-gatesluis, sas, sassluis, schutsluis, spui, sluis(deur)סכר (ז), תא שיט (ז), סֶכֶרresclosakluzoesclusasulkucataractabottaccio, caterattaLås잠금 (eklyz)
nom féminin
système qui retient l'eau sur un fleuve

écluse

[eklyz] nflock