écorage

ÉCORAGE

(é-ko-ra-j') s. m.
Terme de pêche.
Fonction de l'écoreur, à Dieppe. Il est juste de faire remarquer que les procès entre vendeurs et acheteurs [de poissons] sont, pour ainsi dire, impossibles par le fait de l'intervention loyale et désintéressée de l'écorage [DELAHAIS, Notice historique sur l'écorage, 1873, p. 10]
On interrogea un sieur Vernier, âgé de 29 ans, commis comptable au bureau de l'écorage [à Dieppe] [, Gaz. des Trib. 1er août 1873, p. 739, 1re col.]
Le produit des différentes pêches apportées à Dieppe pendant le mois de mai et enregistrées par l'administration de l'écorage, se décompose ainsi.... [, Journ. offic. 16 juin 1876, p. 4227, 2e col.]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. ÉCORE ci-dessous.
Traductions

écorage

scorage