écourté, ée

ÉCOURTÉ, ÉE

(é-kour-té, tée) part. passé.
Rendu trop court. Une robe écourtée.
À qui on a retranché quelque partie apparente et allongée du corps, comme les oreilles, la queue ou une partie de la queue. Cheval écourté. Substantivement.
À ces mots il se fit une telle huée, Que le pauvre écourté ne put être entendu [LA FONT., Fabl. V, 5]
Trop abrégé. Un récit écourté.