écueil

écueil

[ ekœj] n.m. [ lat. scopulus ]
1. Rocher à fleur d'eau : Le voilier a heurté un écueil brisant, récif
2. Fig. Difficulté qui met en péril, qui empêche la réussite : Cette nouvelle série télévisée évite les écueils du mélodrame inconvénient, piège obstacle

écueil

(ekœj)
nom masculin
1. rocher, banc de sable dangereux situé au niveau de l'eau Le bateau s'est échoué sur un écueil.
2. figuré obstacle dangereux, difficulté rencontrer des écueils au cours de sa vie

ÉCUEIL

(é-keull, ll mouillées, et non é-keuye) s. m.
Rocher et, par extension, banc de sable, de roches, de coquillage, de corail, qui, élevé à la surface ou près de la surface des eaux, présente aux navires qui passent le danger de s'y échouer ou même d'y périr, [JAL, ]
Donner sur un écueil. Ce port est fermé par des écueils. Relever un écueil, prendre note de sa situation.
Le cœur ingrat de ce héros Braverait l'effort de mes larmes Comme un superbe écueil brave celui des flots [TRISTAN, M. de Chrispe, II, 1]
Sûr que tous les siens seront ralliés par sa victoire, par l'appât de ce riche butin, par l'étonnant spectacle de Moscou prisonnière, et par lui surtout, dont la gloire, du haut de ce grand débris, attirait encore comme un fanal sur un écueil [SÉGUR, Hist. de Napol. VIII, 9]
Fig. Il se dit de tout ce qui est dangereux pour la vertu, l'honneur, la fortune, etc.
Combien à cet écueil se sont déjà brisés ? [CORN., Cinna, I, 2]
Et voir leur fier amas de puissance et de gloire, Brisé contre l'écueil d'une seule victoire [ID., Sertor. II, 1]
La haine et la flatterie sont des écueils où la vérité fait naufrage [LA ROCHEFOUCAULD, Mém. dans RICHELET]
Voilà des écueils à ma constance, et ces écueils se rencontrent souvent [SÉV., 19]
Cet écueil qu'on trouve sur la fin de sa vie [ID., 236]
Ce tombeau fatal, écueil des grandeurs humaines [FLÉCH., le Tellier.]
Des écueils de la cour ils sauvent sa vertu [BOILEAU, Sat. v.]
....Va pâlir sur la Bible, Va marquer les écueils de cette mer terrible [ID., Sat. VIII]
La fausse gloire est l'écueil de la vanité [LA BRUY., XI]
Tes yeux, sur ma conduite incessamment ouverts, M'ont sauvé jusqu'ici de mille écueils couverts [RAC., Brit. I, 4]
Rhodes, des Ottomans ce redoutable écueil [ID., Baj. II, 1]
La foi qui paraît l'écueil de la raison [MASS., Car. Vér. de la relig.]
Tout deviendra tentation ou écueil à votre faiblesse [ID., ib. Voc.]
Ainsi que saint Augustin, saint Jérôme trouva son écueil dans les voluptés du monde [CHATEAUB., Génie, III, IV, 2]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Nature apprend au doigt à l'œil, à se tirer de cest escueil [, Traité d'alch. 390]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. escuelh, escueyll ; anc. catal. escoll ; espagn. escollo ; portug. escolho ; ital. scoglio ; du latin scopulus. Il y a dans l'ancien français un autre escueil, qui signifie action de rassembler, accueil, élan, et qui vient d'ex-colligere.

écueil

ÉCUEIL. (On prononce Ékeuye.) n. m. Rocher, banc de sable, de coquillages, de corail, que l'on rencontre dans la mer à la surface ou près de la surface des eaux, et contre lequel les navires courent risque de se briser ou de s'échouer. Écueil dangereux. Naviguer dans une mer pleine d'écueils. Éviter un écueil. Donner sur un écueil. Ce vaisseau s'est brisé contre un écueil. Ce port est fermé par des écueils.

Il se dit figurément des Choses dangereuses pour la vertu, l'honneur, la fortune, la réputation, etc. Le monde est plein d'écueils. C'est un écueil où les plus avisés font naufrage. Ce fut l'écueil de sa vertu.

écueil


ÉCUEIL, s. m. [On devrait écrire écueuil, car ue ne représente pas la dipht. eu. Voyez ACCUEIL. Pron. é-keuil; mouil. l'l finale.] 1°. Au propre, rocher dans la mer. "Cette mer est pleine d'écueils. "Il se brisa contre un écueil. = 2°. Au fig. Danger pour la vertu, la fortune, la réputation. "Le monde est plein d'écueils.
   Voilà le sort et le fatal écueil,
   Où, tôt ou tard vient échouer l'orgueil.
       Rouss.
  J'ai vu que leurs honneurs, leur gloire, leur richesse,
  Ne sont que des filets tendus à leur orgueuil;
  Que le port n'est pour eux qu'un véritable écueuil.
      Id.

Synonymes et Contraires

écueil

nom masculin écueil
1.  Rocher à fleur d'eau.
2.  Littéraire. Difficulté qui met en péril.
Traductions

écueil

Klippe, Riff

écueil

reef

écueil

klip, rif

écueil

roca

écueil

rifo

écueil

luoto

écueil

scoglio

écueil

escolho, recive

écueil

바위

écueil

[ekœj] nmreef (fig)pitfall