écusson

(Mot repris de écussons)

écusson

n.m. [ de écu ]
1. En héraldique, petit écu d'armoiries.
2. Petit morceau de drap cousu au col ou sur la manche de l'uniforme d'un militaire pour indiquer l'arme et le numéro du corps de troupes.
3. Petite pièce de tissu décoré que l'on coud sur un vêtement : Ils ont l'écusson de leur club sur leur veston.
4. En agriculture, morceau d'écorce portant un œil ou un bouton, dont on se sert pour faire une greffe.

ÉCUSSON

(é-ku-son) s. m.
Écu d'armoiries. L'écusson de France.
L'outrage qu'on fait à l'écusson de la princesse de Tarente [SÉV., 421]
....que l'un des Capets.... Ait de trois fleurs de lis doté leur écusson [BOILEAU, Sat. v.]
L'un sur son écusson porte un casque sans grille, Dont le père autrefois a porté la mandrille [BOURSAUT, Ésope, III, 4]
Plus particulièrement, petit écu qui en charge un plus grand.
Ancien terme de chirurgie. Sachet piqué, taillé en écusson, dans lequel on renferme des poudres cordiales et que l'on applique sur la région du cœur et de l'estomac.
Terme d'horticulture. Morceau d'écorce taillé plus ou moins en écusson, et portant un œil ou bouton qu'on détache au moment de la séve pour l'insérer entre le bois et l'écorce d'un autre pied. Greffer en écusson.
Terme de zoologie. Lame cornée du pied d'un oiseau. Plaque calcaire dans la peau de certains poissons. Pièce triangulaire sur le dos de la plupart des insectes à élytres. Écusson ou gravure, surface de forme variable ayant sa base sur les mamelles de la vache, s'élevant plus ou moins haut dans la région périnéale, distincte par la direction particulière des poils et signalée comme pouvant faire apprécier les facultés lactifères des vaches.
Terme d'architecture. Tablette ou cartouche représentant des pièces héraldiques, des inscriptions, des figures, etc. Terme de serrurerie. Nom de petites plaques de fer qu'on met sur les serrures pour le passage de la clef, et de toutes sortes de platines qui servent à l'ornement.
Terme de marine. Partie inférieure de l'arcasse d'un grand bâtiment. Sorte d'ornement.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Ou quel osteau [portail latéral] seront faiz les quatre esvangelistres en quatre rons qui seront ou dict osteau, avec huit escuçons qui seront en huit autres rons [, Bible des Ch. 5e série, t. III, p. 237]
  • XVIe s.
    Ils ne voudroyent pas aussi aider à la ruine de la France, laquelle ils sçavent estre pour le dedans de la chrestienté un bon contre-poids, et pour le dehors un très ferme escusson [LANOUE, 380]
    Appliquer emplastres, linimens, cataplasmes, epithemes, fomentations, escussons et autres remedes [PARÉ, I, Préf.]
    Un brayer duquel l'escusson doit avoir trois éminences [ID., VI, 15]
    L'enter à escusson, appellé aussi emplastration, morceau et bouton [O. DE SERRES, 666]
    Tel œillet choisi comme dessus sera enlevé avec un morceau d'escorce, taillée à la figure d'un simple et commun escusson à armoiries (dont aussi ceste façon d'enter porte le nom) [ID., 667]
    L'escusson de trois fleurs de lis est celui que les sergents du roi doivent porter pour estre connus et obéis en l'exercice de leurs estats et charges, selon l'ordonnance du roi Charles IX de l'an 1560 [LAURIÈRE, Gloss. du droit fr.]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de écu, que l'on représentera par le latin fictif scutionem.
    L'ancienne langue avait aussi un autre diminutif, escussel : Galée peinte dedans mer et dehors, à escussiaus de ses armes [JOINV., 215]
    Anglais, scutcheon.

écusson

ÉCUSSON. n. m. Écu d'armoiries. Il se dit surtout en termes de Blason. L'écusson de France, d'Autriche.

Par extension, il a de nombreux emplois : en termes d'Architecture, il se dit d'une Tablette ou Cartouche portant des figures, des inscriptions, des pièces héraldiques. Par analogie, il se dit des Plaques blasonnées qui indiquent l'office d'un notaire, d'un huissier, etc.; en termes de Serrurerie, d'une Petite plaque de fer ou de cuivre qui est appliquée sur une serrure pour le passage de la clef ou qui sert simplement d'ornement; en termes de Jardinage, d'un Morceau d'écorce portant un oeil ou un bouton, qu'on enlève au moment de la sève à une jeune branche d'arbre pour l'insérer entre le bois et l'écorce d'un autre arbre; en termes d'Entomologie, de la Partie postérieure du corselet chez certains insectes.

écusson


ÉCUSSON, s. m. ÉCUSSONER, v. act. [1re é fer.] Ecusson est, 1°. Écu d'armoiries. Il ne se dit qu'en termes de Blason. = 2°. Manière d'enter, de greffer. "Enter en écusson, ou écussoner. "Tous les arbres que ce Jardinier a écussonés ont bien réussi.

Traductions

écusson

shield, badgeמגן (ז)(wapen)schild, onderscheidingsteken, uithangbordmostrina, scudo, stemma (ekysɔ̃)
nom masculin
insigne cousu sur un vêtement

écusson

[ekysɔ̃] nmbadge