édification

(Mot repris de édifications)

édification

n.f.
1. Action d'édifier, de bâtir : L'édification d'un immeuble construction, érection [litt.]
2. Action de créer, d'élaborer : L'édification des grandes multinationales constitution, création
3. Action d'inspirer la piété, la vertu, par la parole ou par l'exemple : Agir pour l'édification de son prochain.

édification

(edifikasjɔ̃)
nom féminin
1. destruction action de bâtir, de construire L'édification de cette tour a pris plus de temps que prévu.
2. figuré action d'élaborer, de créer l'édification d'un projet

ÉDIFICATION

(é-di-fi-ka-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Action de bâtir quelque grand édifice. L'édification du Temple fut réservée à Salomon.
Fig. Sentiments de vertu et de piété qu'on inspire par de bons exemples ou de sages discours.
Cette manière d'écrire ne laisse pas toujours beaucoup d'édification aux pieux lecteurs [BOSSUET, Réfut.]
La merveilleuse édification qu'ils nous laissent [ID., Lett. 7]
Je recevrai bonne édification de votre vertu [ID., Perf. rel.]
Vous devez cette édification à l'Église [MASS., Car. Parole.]
....Et que vos vertus [des grands] ont des suites plus étendues pour l'utilité de l'Église et pour l'édification des fidèles [ID., Petit car. Vices.]
Il se dit souvent, ironiquement ou non, dans le sens de instruction. J'ai dit tout ce que je savais de lui, pour l'édification de ses électeurs. Pour votre édification, vous saurez....

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Por l'ame de moi miex valoir, Ai mis mon cors en nonchaloir, Por plus d'edificacion, Vieng en une religion [je vins en une maison religieuse] [RUTEB., II, 127]
  • XIVe s.
    Et tel bien en medecine ce est santé, en chevalerie vittoire, en edification la maison estre faite [ORESME, Eth. VII]
    Magnificence est en grandeur de despens faiz en choses tres honorables.... et en operations ou edifications pour les temples [ID., ib. 114]
  • XVe s.
    À ma dame [je] faiz supplication, Que lui plaise moy tant faire d'amours, Qu'en sa nouvelle edification Soye logiez.... [EUST. DESCH., Poésies mss. f° 214, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    C'est qu'en lisant l'Escriture nous cerchions continuellement et meditions ce qui appartient à l'edification [CALV., Instit. 104]
    Grandes noises s'en esmeuvent, et peu d'edification en vient [ID., ib. 526]
    Aussi lui feirent-ils beaucoup de destourbier et d'empeschement en l'edification du palais qu'il feit bastir [AMYOT, Caton, 38]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. edificatio ; espagn. edificacion ; ital. edificazione ; du latin aedificationem, de aedificare, édifier.

édification

ÉDIFICATION. n. f. Action de construire. Il ne se dit guère au propre qu'en parlant des Temples. L'édification du temple de Jérusalem fut réservée à Salomon.

Il se dit, au figuré, de l'Action d'édifier, de porter à la vertu, à la piété. Il mène une vie pleine d'édification. Faire les choses pour la gloire de Dieu et pour l'édification du prochain.

Il désigne par extension l'État d'une personne mise en mesure d'apprécier une autre personne, une affaire, une situation. Vous saurez, pour votre édification, que...

edification

Edification, AEdificatio, Exaedificatio, Constructio.

Synonymes et Contraires

édification

nom féminin édification
2.  Littéraire. Action d'inspirer la vertu.
moralisation.
3.  Action d'instruire quelqu'un.
Traductions

édification

בינוי (ז), בנייה (נ), כינון (ז), בִּנּוּי, בְּנִיָּה, כִּינוּן

édification

building, edification

édification

edificazione, edificio

édification

Gebäude

édification

сграда

édification

budova

édification

bygning

édification

건물

édification

[edifikasjɔ̃] nf [bâtiment] → building, erection