égaler


Recherches associées à égaler: égaliser

égaler

v.t.
1. Être égal en quantité à ; valoir : Trois fois deux égalent ou égale six.
2. Être égal à qqn, à qqch en mérite, en valeur, etc. ; rivaliser avec : Cette chanteuse égale les stars du moment. Sa force égale la tienne.

ÉGALER

(é-ga-lé) v. a.
Rendre égal. Égaler les parts. La mort égale les hommes.
C'est de là que nous est né ce prétendu règne du Christ, inconnu jusques alors au christianisme, qui devait anéantir toute la royauté et égaler tous les hommes [BOSSUET, Reine d'Angl.]
Exemple le plus capable de persuader aux ambitieux qu'ils n'ont aucun moyen de se distinguer ni par leur naissance, ni par leur grandeur, ni par leur esprit, puisque la mort, qui égale tout, les domine de tout côté avec tant d'empire, et que d'une main si prompte et si souveraine elle renverse les têtes les plus respectées [ID., Duch. d'Orl.]
Il est à remarquer que souvent les avantages ou les forces [entre deux joueurs] sont incommensurables, de sorte que les deux joueurs ne peuvent jamais être parfaitement égalés [FONTEN., Bernoulli.]
Égaler à, rendre égal à.
La race de Léonce étant patricienne, L'éclat de ses vertus l'égalait à la mienne [CORN., Héracl. III, 1]
Pour nous égaler ceux que nous avons soumis [TRISTAN, M. de Chrispe, III, 6]
Jérémie lui-même, qui seul semble être capable d'égaler les lamentations aux calamités, ne suffirait pas à de tels regrets [BOSSUET, Reine d'Angl.]
Malherbe a dit égaler avec.
Que s'il peut un jour égaler Sa force avecque sa furie [MALH., III, 3]
Être égal à. La recette égale la dépense. Deux multiplié par cinq égale dix.
Une race qui égalerait les étoiles du ciel [BOSSUET, Hist. II, 2]
Envieuse [la grenouille], s'étend, et s'enfle et se travaille Pour égaler l'animal [le bœuf] en grosseur [LA FONT., Fabl. I, 3]
Rien n'égale en fureur, en monstrueux caprices, Une fausse vertu qui s'abandonne aux vices [BOILEAU, Sat. X]
Mes remords infinis Ont égalé mon crime et vengé mon pays [VOLT., Brut. V, 7]
Tes maux vont égaler les maux où tu m'exposes [ID., Zaïre, V, 10]
L'histoire n'en parle qu'à regret [de la conduite de Murat], depuis que le repentir et le malheur ont égalé le crime [SÉGUR, Hist. de Nap. XII, 5]
Être égal en droits.
Aux deux bouts de la terre en est-il un [roi] si vain Qu'il prétende égaler un citoyen romain ? [CORN., Cinna, III, 4]
Être égal en mérite. Cet auteur a égalé les anciens.
Alexandre s'était proposé d'égaler en tout la gloire de Bacchus [VAUGEL., Q. C. liv. IX, ch. 10, dans RICHELET]
Corneille ne peut être égalé dans les endroits où il excelle [LA BRUY., I]
Je l'admirais moi-même, et mon cœur combattu S'indignait qu'un chrétien m'égalât en vertu [VOLT., Zaïre, IV, 5]
Égaler quelqu'un à un autre, prétendre qu'il lui est égal.
Et ne savez-vous pas qu'il n'est princes ni rois Qu'elle [Rome] daigne égaler à ses moindres bourgeois [CORN., Nicom. I, 2]
Laissons-lui égaler le fol et le sage, et même je ne craindrai pas de le dire hautement dans cette chaire, laissons-lui confondre l'homme avec la bête [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Rendre uni. Cette allée est raboteuse, il faut l'égaler. Peu usité.
S'égaler, v. réfl. Devenir égal.
Les doigts inégaux entre eux s'égalent pour embrasser ce qu'ils tiennent [BOSSUET, Connaiss. II, 2]
Se prétendre égal. Il s'égalait aux plus savants.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Pour lequel chemin dresser et esgualer [rendre uni], on a desmoly et abbattu plus de deux cenz maisons [RAB., Épi. 8]
    Refutant l'erreur de ceux qui, sous ombre de la generalité des promesses, voudroyent egaler tout le genre humain [CALV., Instit. 791]
    Il ne voulut point offenser sa regle de vraie amitié, qui egale le prince et le pauvre [MARG., Nouv. XLII]
    J'entreprends de m'egualer à mes larrecins [textes des auteurs copiés par lui] [MONT., I, 156]
    Il avoit soin d'egualer [égaliser] et disperser le dommage qu'il faisoit [ID., III, 366]
    Ceste ordonnance n'egala pas tous les citoyens en facultez et en biens, comme Lycurgus avoit fait les Lacedemoniens [AMYOT, Solon, 26]
    N'esperant pas se pouvoir egaler à lui en faicts d'armes, il se donna aux affaires de ville [ID., Crass. 11]
    Il s'esgaloit en son vestir, en son vivre ordinaire, plutost aux simples soudards, que non pas aux capitaines [ID., Cat. d'Utiq. 15]

ÉTYMOLOGIE

  • Égal ; wallon, ewaler, niveler ; rouchi, égalir ; prov. egalar, engalhar ; espagn. igualar.

égaler

ÉGALER. v. tr. Rendre égal. Égaler les parts, les portions. La mort égale tous les hommes, égale tous les rangs.

Il signifie aussi, en parlant des Choses, Ne point dépasser une autre chose en quantité. La recette égale la dépense. Cinq, multiplié par quatre, égale vingt. En termes d'Arithmétique et d'Algèbre, il est ordinairement représenté par ce signe =.

Il signifie encore Atteindre en degré. Cet auteur a égalé les anciens. Égaler quelqu'un en mérite, en beauté, en talents. Sa prudence égale son courage. Rien n'égale sa beauté. Cela est d'une perfection que rien n'égale.

Égaler quelqu'un à un autre, Le mettre au même niveau qu'un autre, prétendre qu'il lui est égal. Il n'y a personne qu'on puisse lui égaler. Il s'est égalé aux plus grands savants.

Par analogie, il signifie Rendre uni, plan. Cette allée est raboteuse, il faut l'égaler. En ce sens, on dit plus ordinairement ÉGALISER.

Synonymes et Contraires

égaler

verbe égaler
1.  Être équivalent à.
2.  Atteindre le même niveau que.
Traductions

égaler

equalבא עד, שווה (פ')evenaren, gelijk zijn (aan)равнятьсяισούμαι, εξισώνωeguagliare, emulare, uguagliare, equivalereيُساوِيrovnat sevære lig medgleichenigualarolla tasavertainenujednačiti・・・に等しい...과 같다være likdorównaćigualarvara likทำให้เท่าเทียมกันeşitlemekbằng với比得上比賽 (egale)
verbe transitif
être au même niveau une qualité difficile à égaler Deux plus deux égalent quatre.

égaler

[egale] vt → to equal