égout

égout

n.m. [ de égoutter ]
Conduite souterraine qui recueille les eaux usées d'une agglomération et les évacue à l'extérieur ou vers une station d'épuration.

ÉGOUT

(é-gou ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l's se lie : des é-gou-z utiles) s. m.
Eau qui tombe et s'écoule goutte à goutte. SE tenir sous l'égout du toit.
Les glands qui avaient été trempés dans l'égout du fumier sortirent de terre plus tôt que les autres [BUFF., Expér. sur les végét. 2e mém.]
Égout de plomb, plaque ou canal de plomb qui donne issue aux eaux découlant du toit, et les verse dans la rue ou dans la cour. Terme de couvreur. Rangée de tuiles ou ardoises qui débordent au toit. Pente de toit. Un toit à deux égouts.
Conduit par où s'écoulent les eaux sales et les immondices d'une ville.
Honte à qui peut chanter pendant que les sicaires.... Jettent les dieux proscrits aux rires populaires, Ou traînent aux égouts les bustes des Césars [LAMART., à Némésis.]
Galerie voûtée dont les pieds droits sont reliés par un radier, et qui sert à écouler les eaux sales d'un lieu habité. Rat d'égout, nom moqueur donné par le peuple de Paris aux égoutiers.
Fig. Ce qui, en tant qu'immonde, est comparé à un égout, à un cloaque.
Le goût, l'exemple et la faveur du feu roi avaient fait de Paris l'égout des voluptés de toute l'Europe [SAINT-SIMON, 453, 112]
D'impurs ruisseaux, gonflés par nos orages, Font déborder cet égout des Tarquins [la cour] [BÉRANG., Octavie.]
Il se dit quelquefois, dans le langage vulgaire, pour exutoire, fontanelle.
L'ulcère, qui a servi d'égout pendant le traitement, n'est pas toujours fermé au terme même de la maladie ; on le guérit alors avec le précipité rouge et un digestif [RAYNAL, Hist. phil. XI, 22]
Égout nasal, nom donné, chez le cheval, à un petit orifice appartenant au conduit lacrymal et placé dans la commissure qui réunit les deux lèvres de chaque naseau.
Table pour faire égoutter le vif-argent des glaces. Terme de raffinerie. Eau teinte de la couleur du sirop, mais moins chargée de sucre.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Un bassin de plomb qui estoit jouxte la fenestre dudit grenier, et servoit à recevoir les eaux des egouts de la pluie [DESPER., Contes, XCV]
    Nul ne peut avoir entrée, issue, glaçoir, evier, egout ou goutiere sur son voisin, s'il n'a titre [LOYSEL, 293]
    Nature renvoye ces excremens vers le mezentere, comme dedans un cloaque ou esgout de tout le corps [PARÉ, V, 19]
    En curant une fosse où l'esgout du fiens des pourceaux estoit de long temps croupi [ID., XXIV, 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. ÉGOUTTER.

égout

ÉGOUT. n. m. Chute et écoulement des eaux qui viennent de quelque endroit. Il a recueilli l'égout de plusieurs sources et en a fait de belles fontaines. Il a l'égout des eaux de cette terre, et il les a conduites dans son jardin.

Il se dit aussi de la Chute et de l'écoulement des eaux de pluie. Il n'est pas permis de laisser tomber l'égout de ses eaux chez son voisin. On fait des canaux de plomb pour recevoir l'égout des eaux.

Il signifie encore Conduit par où s'écoulent les eaux et les immondices d'une ville. Les égouts de Paris. Le grand égout collecteur.

Le tout-à-l'égout, Sorte de canalisation qui fait passer toutes les vidanges des maisons et édifices dans l'égout.

égout


ÉGOUT, s. m. [É-goû; 1re é fermé, 2e lon.] 1°. Chûte, écoulement des eaux. Il a recueilli l'égoût de plusieurs sources. "Il n'est pas permis de laisser tomber l' égoût de ses eaux sur son voisin. = 2°. Cloaque, conduit. "L'égoût est bouché, les eaux regorgent. = 3°. Plaie, ulcère, cautère. "Cet ulcère est l' égoût du corps; toutes les mauvaises humeurs passent et sortent par là. = 4°. On dit, en stile plaisant ou critique, qu'une Ville est l'égoût d'un pays, pour dire que c'est le lieu où se retirent les gens de mauvaise vie, etc. "Nice et Avignon sont les égoûts de la Provence. C'est là que se retirent ceux qui fuyent l'animadversion de la Justice, les débiteurs insolvables, etc.

Synonymes et Contraires

égout

nom masculin égout
Lieu sale et humide.
bourbier, cloaque -littéraire: sentine.
Traductions

égout

Kloake, Abwasserkanal, Abzugsrinnesewer, drain, runoffriool, cloaca, zinkput, dakhelling, druiplijn [dak], goot, afvoerkanaalביב שופכים (ז), ביוב (ז), ג'ורה (נ), שפך (ז), גּ׳וֹרָה, בִּיב שׁוֹפְכִים, בִּיּוּב, שֶׁפֶךְgorong-gorong, riolalcantarilla, desagüe, sumiderofogna, chiavica, fognatura, tubo di scaricoأَنْبُوبٌ تـَحْتَ الَأرْض, مَصْرَفٌ لِلمِيَاهkanál, odpaddræn, kloakσωλήνας αποχέτευσης, υπόνομοςviemärikaalizacijski odvod, odvod下水, 排水管배수, 하수구avløp, kloakkkanał, ściekcostureiro, drenoдренаж, сточная трубаavlopp, kloakท่อน้ำเสีย, ท่อระบายน้ำatık borusu, lağım borusucống, cống rãnh排水沟, 排污管 (egu)
nom masculin
tuyaux où s'écoulent les eaux sales les égouts de la ville

égout

[egu] nmsewer
eaux d'égout → sewage