élégant, ante

ÉLÉGANT, ANTE

(é-lé-gan, gan-t') adj.
Qui a de l'élégance. Costume élégant. Taille élégante. Une élégante tournure. Auteur élégant. Style élégant.
Imitons de Marot l'élégant badinage [BOILEAU, Art poét. I]
Ô malheureux l'auteur dont la plume élégante Se montre encor du goût sage et fidèle amante ! [GILBERT, XVIIIe siècle.]
Suis ces fameux remparts et ces berceaux antiques, Où, tant qu'un beau soleil éclaire de beaux jours, Mille chars élégants promènent les amours [A. CHÉN., Épît. III]
Formes élégantes se dit, dans les beaux-arts, des figures qui ont de la distinction.
On ne parlait que de son accueil [Calonne arrivé depuis peu au ministère] et des charmes de son langage ; ce fut pour peindre son caractère qu'on emprunta des arts l'expression de formes élégantes [MARMONTEL, Mém. XI]
Terme de mathématique. Qui est à la fois simple et ingénieux. Solution élégante d'un problème. Construction élégante.
Substantivement. Personne élégante dans son costume et dans ses manières. C'est un de nos élégants, une de nos élégantes.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    [Les femmes ont] Mains ravissantes, Rifflantes, Puis tournant le dos, Ainsi qu'en fables elegantes Virgile les harpies volantes Descript au tiers d'Aeneidos [GUILL. D'ALEXIS, Blason des faulses amours, dans PALSGRAVE, p. 788]
  • XVIe s.
    Toutefois il y en a qui jugent par ses commentaires qu'il estoit plus elegant en son parler, et plus eloquent qu'il ne semble à aucuns [AMYOT, Arat. 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. elegans ou eligans, que les étymologistes latins tirent de eligere, choisir.