élégiaque

(Mot repris de élégiaques)
Recherches associées à élégiaques: dionysiaque

élégiaque

adj.
Qui appartient à l'élégie ; qui exprime la tristesse : Vers élégiaques mélancolique
adj. et n.
Qui écrit des élégies : Poète élégiaque.

ÉLÉGIAQUE

(é-lé-ji-a-k') adj.
Qui appartient à l'élégie. Le genre élégiaque. Poëte élégiaque, poëte qui a composé des élégies.
Vers élégiaques, c'étaient, chez les anciens, des vers hexamètres et pentamètres disposés alternativement.
Chez nous c'est toujours dans le sens de mélancolique que ce mot est pris, à moins qu'il ne s'agisse des anciens. Des vers élégiaques. Par ironie ou par moquerie, mélancolique, qui cherche à se faire plaindre.
Annoncez-moi un peu de bonheur, dit-il avec un accent élégiaque, j'en ai besoin [CH. DE BERNARD, un Homme sérieux, § XVIII]
S. m. Un élégiaque, un poëte élégiaque.

ÉTYMOLOGIE

  • Élégie.

élégiaque

ÉLÉGIAQUE. adj. des deux genres. Qui a rapport à l'élégie. Genre élégiaque. Ton élégiaque. Vers élégiaques. Poésies élégiaques.

Poète, auteur élégiaque, Poète, auteur qui compose des élégies. Tibulle, Ovide et Properce sont les plus connus des anciens poètes élégiaques. Substantivement, Un élégiaque. Les élégiaques.

élégiaque


ÉLÉGIAQUE, adj. ÉLÉGIE, s. f. [Elé-gia-ke, gi-e: 1re et 2e é fer., 3e lon. au 2d.] L'Élégie est une espèce de poésie qui s'emploie dans les sujets tristes et plaintifs. Élégiaque, qui apartient à l' Élégie. "Les Élégies d'Ovide, de Tibulle, de Properce. "Vers élégiaques. Poètes élégiaques.
   Rem. En parlant des vers, élégiaque se dit sur-tout des vers latins, qui sont alternativement hexamètres et pentamètres, et qui s'emploient dans d'aûtres poésies que des Élégies.

Traductions

élégiaque

elegiac

élégiaque

elegiaco

élégiaque

Elegické

élégiaque

Elegisk

élégiaque

elegiac

élégiaque

[eleʒjak] adj [style, œuvre] → elegiac