élavé, ée

ÉLAVÉ, ÉE

(é-la-vé, vée) adj.
Terme de vénerie. Mollasse ou blafard, en parlant du poil des chiens ou de la bête. Dans les chiens de chasse le poil élavé est une marque de faiblesse.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il faut qu'il [le bon chien] soit d'un poil vif et non elavé ny aussi blanc, à cause que les chiens de ces deux sortes de poils apprehendent les froids [SALNOVE, Ven. f° 58, dans LACURNE]
    Une grande nuée peut tomber à l'improviste qui elavera les voyes du cerf [ID., ib. p. 156]

ÉTYMOLOGIE

  • É- pour es- préfixe, et lavé.