élire


Recherches associées à élire: élire domicile

élire

v.t. [ lat. eligere, choisir ]
Nommer à une fonction par la voie des suffrages ; procéder à l'élection de : Ils ont élu leurs délégués. Ils élisent le maire.
Élire domicile,
choisir un domicile légal ; s'installer : Elle a élu domicile en Bretagne elle y réside

ÉLIRE

(é-li-r') , j'élis, nous élisons ; j'élisais ; j'élus ; j'élirai ; j'élirais ; élis, élisons ; que j'élise, que nous élisions ; que j'élusse ; élisant ; élu v. a.
Nommer à une dignité, à une fonction par voie de suffrages. Élire un pape, un représentant.
Un chétif centenier des troupes de Mysie, Qu'un gros de mutinés élut par fantaisie [CORN., Héracl. I, 2]
Que l'on tire au billet ceux que l'on doit élire [BOILEAU, Lutrin, I]
Ce n'était pas une chose à faire sans réflexion que de nommer des successeurs à deux hommes aussi savants, aussi célèbres que ceux-là [Clavier et Visconti] ; il y fallait regarder, élire entre les doctes, sans faire tort aux autres, les deux plus doctes [P. L. COUR., Lett. à l'Acad. des inscr.]
Choisir.
Quelque chemin que l'homme élise, Il est à la merci du sort [MALH., VI, 24]
Le roi doit à son fils élire un gouverneur [CORN., Cid, I, 1]
Régnez ; après l'État j'ai droit de vous élire [ROTR., Vencesl. V, 9]
Comment Dieu qui t'avait élu, t'a-t-il oublié ? [BOSSUET, Hist. II, 10]
Nous t'avons élu pour dire qui a raison de moi ou de ma fille [MOL., l'Avare, I, 7]
Croire que le mari.... que j'ai su vous élire.... [ID., Tart. II, 2]
Cette âme que vous avez élue pour jouir de votre amour [FLÉCH., le Tellier.]
Terme de droit. Élire domicile, assigner un lieu où la signification des actes de procédure puisse se faire et où l'on exerce ses droits de citoyen.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Car m'eslisez un baron de ma marche [, Ch. de Rol. X]
  • XIIe s.
    Après celui [ils] eslurent dant Garin le Pohier [, Sax. IV]
    Les noz [nôtres] [ils] vont dechassant, nes [ne les] ont cure d'eslire, Mais ainsi comme il sont, les prennent tire à tire [, ib. X]
    Mais je nes [ne les] eslis mie pour le leur nuisement [, ib. XX]
    Sis eglises aveit el regne senz pastur : Pur co erent asemblé cele genz à cel jur, E li prince e li conte e des baruns pluisur, Pur eslire et sortir pastur à cele honur [, Th. le mart., 126]
    Grant partie del pueple li aveit contredit, E si unt Adonie sun fil à rei eslit [, ib. 27]
  • XIIIe s.
    Ensi fu esleus li quens Baudoins de Flandres à empereour [VILLEH., CXI]
    Entre ces boutons en eslui [j'en élus] Ung si très bel, qu'envers celui Nus des autres riens ne prisié [je ne prisai] [, la Rose, 1663]
    Et quant il [l'Amour] ot aperceü Que j'avoie ainsinc esleü Ce bouton qui plus me plesoit [, ib. 1694]
    Confesse toi souvent et esli confesseur preudomme qui te sache enseigner que tu dois faire [JOINV., 300]
  • XIVe s.
    Nous voulons santé comme fin, et nous eslisons les choses par quoy nous y pouvons venir et la acquerir [ORESME, Eth. 64]
    Loys de Beaumont eslut par son testament sa sepulture [DU CANGE, accomunicare.]
  • XVe s.
    Les compagnons l'elurent à estre capitaine au lieu de son maistre [FROISS., I, I, 325]
    Eslire un sage party [COMM., IV, 7]
  • XVIe s.
    Le roy François feut au propre d'eslire, ou de luy aller au devant en Ytalie, ou de.... [MONT., I, 355]
    Messieurs de Bordeaux m'esleurent maire de leur ville [ID., IV, 148]
    Ce a esté bien tard que le vendre et l'achepter sont entrevenus ès elections des magistrats, et que les voix et les suffrages des eiisans se sont acheptez à prix d'argent [AMYOT, Cor. 19]
    Il fault que le laboureur soit homme entendu, et que la semence soit choisie et eleue [ID., Comment il faut nourrir les enfants, 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, elére, trier, choisir ; provenç. elegir, eligir, eleger, eslire, eslir ; anc. espagn. esleer, esleir ; espagn. mod. elegir ; ital. eleggere ; du latin eligere, de e, et legere, prendre, cueillir (voy. LIRE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ÉLIRE. Ajoutez :
    S'élire, v. réfl. Être élu.
    Nous n'avons qu'un doyen ; c'est celui qui s'élit tous les deux ans, le premier samedi après la Toussaint [GUI PATIN, Lett. t. II, p. 565]

élire

ÉLIRE. (Il se conjugue comme LIRE.) v. tr. Nommer à une dignité, à une fonction, à une place par la voie des suffrages. Élire à la pluralité des voix. Élire le plus digne. Élire un député. On dit aussi Élire au sort.

Il signifie, d'une façon générale, Choisir entre plusieurs personnes ou plusieurs choses.

Il signifie aussi, dans le langage théologique, Prédestiner à la vie éternelle. Ceux que Dieu a élus jouiront de la béatitude éternelle.

En termes de Jurisprudence, Élire domicile, Assigner un lieu où tous les actes de justice puissent être signifiés. Il a élu domicile chez son avoué. Domicile élu.

élire


ÉLIRE, v. a. [1re é fer., 2e. lon., 3e e muet. — Devant la syll. masc. l'i devient bref: nous élisons, vous élisez, etc. élisant.] Choisir, prendre par préférence. Élire un Pape, un Empereur, un Roi, un Magistrat, etc.
   Rem. Choisir, se dit d'un seul, et élire, de plusieurs. Dict. Gramm. Il faut ajouter, qu'il supôse, et assemblée, et délibération: car, si plusieurs conviènent entr'eux de faire choix d'un lieu, et de le préferer à un aûtre, pour une partie de plaisir on ne dira point qu'ils l' ont élu, mais choisi. * Racine dit, dans son Ode de la Renomée aux Mûses:
   Venez donc, puisqu'enfin vous ne sauriez élire
   Un plus charmant séjour.
   Quoique les Mûses soient plusieurs, le terme élire n'est pas propre, parce qu'il ne s'agit pas dans cet endroit de faire une élection, mais simplement de faire choix d'un lieu, pour y fixer son séjour. — * Molière a donc aussi parlé improprement, quand il a dit: "Quel conseil vous me faites élire! au lieu de choisir. — Corneille lui done les mêmes régimes qu'à ce dernier verbe.
   Le Roi doit, à son Fils, élire un Gouverneur.
Et le régime, et l'emploi du mot, sont également vicieux. Le Roi choisit, il n'élit pas. — On dit, à la vérité, élire sa sépultûre, élire domicile; mais ce sont des phrâses consacrées, qui ne tirent pas à conséquence pour d'aûtres. Voyez ÉLECTION.
   ÉLIRE, régit les noms, ou sans article et sans préposition, ou avec la prép. pour. "On l'a élu premier Consul. "Romulus, Fondateur de Rome, en fut élu pour le premier Roi.
   ÉLISION, voy. ÉLIDER.

Synonymes et Contraires

élire

verbe élire
Choisir en votant.
Traductions

élire

elect, ballot, poll, vote, choose, name, returnבחר (פ'), הצביע (הפעיל), הִצְבִּיעַverkiezen, kiezen, (ver)kiezen (tot), balloteren, stemmenvotarstemme, vælgeabstimmen, ballotieren, seine Stimme abgeben, stimmen, wählenvoĉdonibalotar, votar, elegiräänestää, valita vaalillaszavazeleggere, votare選挙するeleger por escrutínio, votar, elegerвыбирать, избрать, избиратьrösta, väljaεκλέγωيَنْتَخِبُvolitbirati선출하다velgewybraćคัดเลือกseçmekbầu推选избира (eliʀ)
verbe transitif
choisir qqn par un vote élire un représentant

élire

[eliʀ] vt
[+ représentant, député] → to elect
(= choisir) élire domicile à Paris → to take up residence in Paris