élocher

(Mot repris de élochai)

ÉLOCHER

(é-lo-ché) v. a.
Vieux mot qui signifie ôter de sa place, renverser.
Ce tonnerre orageux qui menace et qui gronde Élochera bientôt la machine du monde [J. DESMARETS, Visionnaires, I, 3]
Terme rural. Ébranler une plante comme si on voulait l'arracher.
Détacher un pot à fondre le verre du siége auquel son fond était collé.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Les clous de quoy les planches de la nef estoient attachiez estoient tous eslochez [JOINV., 192]
  • XVIe s.
    Le serrurier marche à la grille qu'il avoit elochée auparavant, l'arrache et entre le premier [D'AUB., Hist. II, 61]
    Quand les os s'eslochent, s'entr'ouvrent et entre-baaillent, sans toutes fois estre luxés [PARÉ, XIV, 1]
    Neptune s'en venoit, d'un soufle vehement, De la terre elocher le massif fondement [BAÏF, Œuvres, f° 21, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. fictif ex-locare, de ex, hors, et locus, lieu : déplacer.