émeri

émeri

n.m. [ lat. smyris ]
Roche qui contient une forte proportion de corindon, que l'on réduit en poudre pour en faire un abrasif.
Être bouché à l'émeri,
Fam. être complètement stupide.
Papier, toile émeri ou d'émeri,
papier, toile enduits d'une préparation à base d'émeri et qui servent à polir le bois, le verre, le fer, etc.

émeri

(emʀi) , (eməʀi)
nom masculin
roche très dure de la poudre d'émeri
papier toile qui sert à frotter, à polir poncer une planche avec du papier d'émeri

ÉMERI

(é-me-ri) s. m.
Composé naturel d'alumine, de silice et d'oxyde de fer, d'un gris foncé, employé sous forme de poudre pour polir les pierres, les métaux et le cristal ; c'est une variété granulaire du corindon.
Pierres d'émeri, le cent pesant payera 100 sous [, Tarif, 8 sept. 1664]
Le même minerai [un minerai d'aluminium] se retrouve dans les Calabres, au Sénégal, dans l'Archipel grec et dans les environs de Smyrne, où il forme l'émeri, résultat d'une altération métamorphique [GRANDEAU et LAUGEL, Revue des Sciences, 1862, p. 99]
Flacon bouché à l'émeri, flacon dans lequel les surfaces du bouchon et du goulot sont frottées et polies avec de l'émeri pour que le contact soit plus parfait. Potée d'émeri, matière qui tombe en boue de la meule des lapidaires. Nom de petites taches noires et dures qu'on rencontre dans certains marbres.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les morions, les piques des soldars, Et les harnois fourbis de toutes pars, Et l'emery des lames acerées.... Une lumiere envoyent dans les cieux [RONS., 602]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, lèmeri ; espagn. esmeril ; ital. smeriglio ; en grec, le terme signifie émeri. Dans le wallon, l'article s'est confondu avec le mot, comme dans lierre pour l'ierre. Dans l'exemple de Ronsard, l'emery veut dire le poli.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ÉMERI. Ajoutez : - REM. On le trouve écrit aussi émeril dans la table du Cours de minéralogie de Beudant, Paris, 1858, et dans la table de l'Aide-mémoire d'artillerie de Gassendi, Paris, 1819, 3e col.

HISTORIQUE

  • Ajoutez : XVe s.
    Ne porront lesdits wainiers fourbir ne prendre à fourbir à l'emmery espées ne aultre baston [, Rec. des monum. inédits de l'hist. du tiers état, t. IV, p. 318]

émeri

ÉMERI. n. m. Pierre fort dure qui contient des parcelles de fer et dont on se sert après l'avoir pulvérisée pour polir les métaux, les pierres fines et autres matières. Polir un diamant avec de la poudre d'émeri. Un flacon bouché à l'émeri.

émeri


ÉMERI, ou ÉMERIL, s. m. [Trév. met les deux. L'Acad. ne met que le 1er.] Pierre ferrugineûse fort dûre, dont on se sert pour polir les métaux et les pierres.

Traductions

émeri

emery

émeri

amaril

émeri

Schmirgel

émeri

esmeril

émeri

smeriglio

émeri

Smirek

émeri

[em(ə)ʀi] nm
toile émeri → emery cloth
papier émeri → emery paper