éperlan

(Mot repris de éperlans)

éperlan

n.m. [ néerl. spierlinc ]
Poisson marin à chair délicate, voisin du saumon.

éperlan

(epɛʀlɑ̃)
nom masculin
petit poisson des éperlans frits

ÉPERLAN

(é-pèr-lan) s. m.
Petit poisson de mer qui a des couleurs nacrées fort brillantes ; dit aussi éperlan commun, éperlan de rivière (l'osmère éperlan). Une friture d'éperlans. L'éperlan tout frais et sortant de l'eau sent la violette, ce qui a été nié à tort. Avaler l'éperlan sans l'éplucher, manger goulûment.
Or entre tous ceux-là qui se mirent à table, Il ne s'en trouva point qui ne fût remarquable, Et qui, sans éplucher, n'avalât l'éperlan [RÉGNIER, Sat. x]
Éperlan de mer, variété d'éperlan qui se tient constamment dans l'eau salée autour des terres magellaniques. Éperlan bâtard, se dit parfois de petits poissons, tels que les ablettes, dont on se sert pour amorcer les lignes. Éperlan franc, petit poisson qu'on pêche à l'embouchure de la Loire, et qui ressemble un peu à la sardine de moyenne grosseur.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Espellens, au poivre aigu fet de gingembre et de canele [, Bibl. des chartes, 5e série, t. I, p. 223]
  • XVIe s.
    Merlans, esperlans, aigrefins, turbots [PARÉ, XXIV, 22]

ÉTYMOLOGIE

  • Allem. Spierling, éperlan.

éperlan

ÉPERLAN. n. m. Petit poisson de mer qui a des couleurs nacrées fort brillantes. Des éperlans frits. Une brochette d'éperlans.

eperlan

Eperlan, Espece de poisson sentant la violette de Mars, Eperlanus a nitido et splendido colore quo vnionem (perlam vocant) refert.

Traductions

éperlan

Spierling, Stint

éperlan

eperlanus, viola marina

éperlan

[epɛʀlɑ̃] nm (ZOOLOGIE)smelt