épigramme

(Mot repris de épigrammes)

1. épigramme

n.f. [ gr. epigramma, inscription, de graphein, écrire ]
1. En littérature, petite pièce de vers du genre satirique, se terminant par un trait piquant.
2. Litt. Propos d'une raillerie mordante : Une épigramme cruelle persiflage, raillerie, sarcasme

2. épigramme

n.m. [ de 1. épigramme ]
Morceau de boucherie composé du haut des côtelettes d'agneau ou de chevreuil : Un épigramme rôti.

épigramme

(epigʀam)
nom féminin
texte, discours satirique une épigramme contre qqn

ÉPIGRAMME

(é-pi-gra-m') s. f.
Anciennement, petite pièce de vers sur toute sorte de sujets.
L'épigramme, pour les anciens, était une petite pièce qui ne passait guère huit ou dix vers, d'ordinaire en vers hexamètres et pentamètres ; c'était une inscription soit tumulaire, soit triomphale, soit votive ou descriptive ; une peinture pastorale trop courte pour faire une idylle, une déclaration ou une plainte amoureuse trop peu développée pour faire une élégie ; la raillerie y a aussi sa part, mais une part restreinte, tandis que, dans les épigrammes modernes, elle est presque tout, et que c'est toujours le trait et la pointe finale à quoi l'on vise [SAINTE-BEUVE, Constitutionnel, 4 janv. 1864]
Courte pièce de vers qui se termine par un mot ou par un trait piquant. La pointe d'une épigramme.
Alcandre, c'est ta passion ; Tu veux une longue épigramme, Bien qu'elle soit digne de blâme, Comme une longue inscription ; D'un seul coup elle fait sa brèche, Ainsi que le trait d'un archer ; As-tu jamais vu décocher Une pique au lieu d'une flèche ? [GOMBAULT, dans RICHELET .]
D'un trait plaisant aiguiser l'épigramme [BOILEAU, Art p. I]
L'épigramme, plus libre en son tour plus borné, N'est souvent qu'un bon mot de deux rimes orné [ID., ib. II]
Par extension, mot très piquant ou railleur, lancé dans la conversation ordinaire ou ailleurs. Cela a bien l'air d'une épigramme.
Il y a bien à dire des épigrammes là-dessus [SÉV., 399]
Fi ! dites-vous ; sous l'épigramme Ces fous rêveurs [Fourier, St-Simon, Enfantin] tombent tous trois [BÉRANG., Fous.]
Poursuivons de nos épigrammes Ce sexe que j'ai trop aimé [ID., Vin et coq.]
Employé adjectivement, emploi qui n'est plus en usage.
Cela me paraît fort épigramme [SÉV., 37]
Terme de cuisine. Épigramme d'agneau, ragoût au blanc dans lequel on fait entrer quelques parties intérieures de l'animal. Côtelettes en épigramme.

REMARQUE

  • Épigramme a été longtemps de genre incertain ; aujourd'hui il est féminin décidément.
    M. de Zuglichem n'a pas dédaigné de montrer au public le cas qu'il fait de cette comédie par deux épigrammes, l'un français et l'autre latin, [CORN., Menteur, Avis au lecteur]
    Épigramme est ici dans le sens du n° 1.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Mais d'avantage, Lazare de Baïf a donné à nostre langue le nom d'Epigrammes et d'Elegies, aveq ce beau mot composé Aigredoux, afin qu'on n'attribue l'honneur de ces choses à quelqu'autre [DU BELLAY, I, 39, recto.]
    Il y a un epigramme en Martial, qui est des bons [MONT., III, 104]
    Il y a entre autres une sienne statue, soubs laquelle est engravé cest epigramme [épigraphe, inscription] [AMYOT, Marcell. 51]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme grec signifiant inscription, petite pièce en vers et provenant de deux mots se traduisant par : sur et écrire.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ÉPIGRAMME.
    Ajoutez :
    François 1er était à table, quand on lui présenta une épigramme qui lui plut fort, et, en mangeant, il disait sans cesse : Ah ! la bonne épigramme ! Un bon gentilhomme qui ouït cela dit après au maître d'hôtel : Est-ce quelque viande nouvelle ? Hé ! je vous en prie, faites-nous en goûter [TALLEMANT DES RÉAUX, Hist. t. VI, p. 148, éd. 1835]
    Cette historiette est empruntée à BOUCHET, Serées, III, 35.

épigramme

ÉPIGRAMME. n. f. Petite pièce de vers qui se termine ordinairement par un trait piquant ou par un bon mot. La pointe d'une épigramme. Il y a peu de sel dans cette épigramme.

Il se dit, par extension, d'un Mot, d'un trait qui, dans la conversation ou dans un écrit, exprime une critique spirituelle, une raillerie mordante. Chaque phrase de cet écrit est une épigramme. Sa conversation est toute en épigrammes. Cette louange est si exagérée qu'elle a l'air d'une épigramme.

Il se disait, chez les anciens, de Toutes sortes d'inscriptions. Il se disait aussi de Petites pièces, en vers élégiaques, consacrées soit à l'expression de sentiments tendres, soit à des descriptions, soit à des railleries. L'anthologie grecque est un recueil d'épigrammes. Les épigrammes amoureuses de Méléagre.

En termes de Cuisine, il désigne un Petit morceau de viande finement coupé. Une épigramme d'agneau.

epigramme

Epigramme, Epigramma huius epigrammatis.

Synonymes et Contraires

épigramme

nom féminin épigramme
Littéraire. Mot satirique.
critique, persiflage, raillerie, sarcasme, satire -littéraire: brocard, trait.
Traductions

épigramme

מכתם (ז)

épigramme

epigram, epigramme

épigramme

Epigramm

épigramme

epigram

épigramme

Епиграма

épigramme

Epigram

épigramme

epigram

épigramme

Epigram

épigramme

[epigʀam] nfepigram