épine-vinette

épine-vinette

n.f. [ de épine et vin, à cause de la couleur des baies ] [épines-vinettes].
Arbrisseau épineux à fleurs jaunes et baies rouges comestibles.

ÉPINE-VINETTE

(é-pi-ne-vi-nè-t') s. f.
Arbuste armé de piquants, qui produit des grappes de petites baies d'une extrême acidité (berberis vulgaris, L.)
. J'ai cru me ressouvenir qu'on faisait autrefois des pastilles d'épine-vinette à Dijon, et j'en ai fait tenir une petite boîte à votre voisin [VOLT., Lett. d'Argental, 4 août 1777]
Au plur. Des épines-vinettes.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Espine vignetée [, Perceforest, t. I, f° 153]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. epeigne-veignette : de épine, et vinette, qui, dans quelques provinces, signifie oseille, d'après Lehéricher, Flore pop. de Normandie, additions, p. 4, qui remarque que les feuilles de l'épine-vinette sont acides. D'après Legoarant, au contraire, l'épine-vinette a été ainsi nommée parce qu'on fait avec ses baies une sorte de vin. Peut-être aussi est-ce à cause de ses fruits en grappes qui lui donnent l'aspect d'une petite vigne.

épine-vinette

ÉPINE-VINETTE. n. f. T. de Botanique. Espèce d'arbrisseau qui a des piquants et qui porte un fruit rouge et acide. L'épine- vinette est commune dans certains bois. Sirop, confiture, dragée d'épine-vinette.