épinglier, ière

ÉPINGLIER, IÈRE

(é-pin-gli-é, gli-ê-r') s. m. et f.
Celui, celle qui fait ou qui vend des épingles.
Le valet de chambre de mon gouverneur trouva chez une misérable épinglière une nièce de 14 ans qui était d'une beauté surprenante [RETZ, I, 54]
Épinglier, pièce de la bobine du rouet à filer.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Les espingliers de Paris ont esgardé pour le proufit et por l'avancement du mestier que chascun doit lessier euvre à complie en toutes saisons de l'an [, Liv. des mét. 152]

ÉTYMOLOGIE

  • Épingle.
    Espinglier s'est dit aussi pour étui [COQUILLART, Droits nouveaux.]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ÉPINGLIER. Ajoutez :
  • Épinglier-grillageur, celui qui fait toute espèce de grillage de fil de fer ou de laiton, [, Tarif des patentes, 1858]