épousée

ÉPOUSÉE

(é-pou-zée) s. f.
Celle qu'on vient d'épouser, et quelquefois, par anticipation, celle qu'on va épouser. Mener l'épousée à l'église.
L'épousée recevait du curé la bénédiction des fiançailles [CHATEAUB., Génie, I, I, 10]
Et Suzanne mon épousée, où croyez-vous qu'elle soit ? [BEAUMARCH., Mar. de Fig. v, 8]
Marcher comme une épousée, marcher lentement, d'une manière réservée.
Doux comme une épousée, à la joue il me baise [RÉGNIER, Sat. VIII]
Être parée comme une épousée de village, être chargée de parure.
Reluire de joyaux ainsi qu'une épousée [ID., Sat. XII]
Voir l'épousée, ancien dicton militaire qui signifiait avoir une terreur panique, et qui venait, dit-on, de ce que des coureurs du duc d'Albe, ayant aperçu de loin une noce de paysans, la prirent pour une troupe, et revinrent donner l'alarme ; sur quoi le duc d'Albe mit son armée en bataille [il s'agit du duc d'Albe qui fit longtemps la guerre dans les Pays-Bas insurgés contre Philippe Il].

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Mais foi que je doi m'espousée Herme, la franche, la loée [, Ren. 3601]
    [Beauté] Tendre ot la char comme rosée, Simple fu come une espousée, Et blanche comme flor de lis [, la Rose, 1004]
  • XVe s.
    Et quoique ce roi Jacques fut frere au bon roi Pierre de Chypre, il n'estoit pas d'espousée, mais bastard [FROISS., III, IV, 58]
    Et il la maine par dessoubz l'esselle comme une espousée, et s'en vont disner [, Les 15 joyes de mariage, p. 59]

ÉTYMOLOGIE

  • Épousé ; bourguig. épôsée.

épousée

ÉPOUSÉE. n. f. Celle qu'un homme vient d'épouser, ou qu'il va épouser. Mener l'épousée à l'église. Il a vieilli.

Fam., Marcher comme une épousée, Marcher lentement avec un air de réserve.

Cette femme est parée comme une épousée de village, Elle est parée avec affectation.