époussette

(Mot repris de époussetâtes)

ÉPOUSSETTE

(é-pou-sè-t') s. f.
Réunion de plusieurs brins de bruyère, de poil ou de crin liés ensemble, dont on se sert pour faire tomber la poussière de dessus les meubles.
Ses cheveux étaient de coton, Et gros comme poils d'époussette [SCARRON, Virg. VII]
On l'emploie très souvent au pluriel, quoiqu'il ne s'agisse que d'une époussette : Voilà des époussettes trop rudes.
Abusivement. Brosse ou vergette.
Morceau d'étoffe avec lequel on nettoie un cheval après l'avoir étrillé.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Auquel chemin le suppliant trouva une espoussete [vieux linge] en laquelle il bouta les tasses et autres utensiles par lui prinses [DU CANGE, espoussorium.]
  • XVIe s.
    Il faut lui passer doucement l'estrille, le peigne, l'espoussete et le bouchon sur le dos [O. DE SERRES, 306]

ÉTYMOLOGIE

  • É- pour es- préfixe, et pousse, radical de poussière (voy. POUSSE 2). Cette étymologie, donnée par Scheler, est meilleure que celle de pousser.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ÉPOUSSETTE. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
    Couvretures, ventrieres, espousetes pour chevaux [, Compt. de Valenciennes (comm. par M. Caffiaux)]

époussette

ÉPOUSSETTE. n. f. Espèce de brosse dont on se sert pour nettoyer des habits, des étoffes, etc. En ce sens, il s'emploie presque toujours au pluriel, comme une sorte de nom collectif. Il a vieilli.

Il se dit aussi d'un Morceau d'étoffe avec lequel on nettoie un cheval après l'avoir étrillé.