épousseter


Recherches associées à épousseter: époussette, époussettes

épousseter

v.t. [ de poussière ]
Ôter la poussière de : J'époussette l'ordinateur dépoussiérer, essuyer, nettoyer

ÉPOUSSETER

(é-pou-se-té. Régulièrement, la syllabe sset prend deux t quand la syllabe qui suit est muette : j'époussette, j'époussetterai ; cependant l'Académie, qui ne dit rien sur le présent, écrit, au futur, épousseterai, qu'elle laisse prononcer comme on voudra. La prononciation vulgaire et fautive est j'épouste, et j'épousterai ; cela se trouve aussi dans quelques auteurs :
Oui-da, très volontiers, je l'épousterai bien [MOL., l'Étour. IV, 7]
Il épouste parfois aussi mon justaucorps [LEGRAND, Famille extravagante, sc. 11]
)
v. a.
Ôter la poussière avec une vergette, une brosse. Épousseter son habit.
Tu rencontres un homme qui, pour épousseter ses habits et faire sa chambre le matin, donne six réaux par jour, avec la liberté de te promener et de te divertir comme un écolier dans les vacances [LESAGE, Gil Blas, III, 1]
Absolument. On n'en finit pas de brosser, d'épousseter, de laver, etc. Épousseter un cheval, le brosser après l'avoir étrillé.
Fig. Épousseter quelqu'un, le battre. Je l'épousseterai comme il faut.
Au reste, pour se venger un peu du poëte qui avait médit de lui, il lui fit épousseter le dos à coups de bâton [, Francion, VI, p. 231]
L'impératrice de Russie époussette le vicaire de Mahomet [VOLT., Roi de Prusse, 172]
Critiquer sans ménagement.
La première fois, mon ami, nous épousseterons Michel Vanloo [DIDER., Salon de 1767, Œuvres, t. XIV, p. 30, dans POUGENS.]
Faire l'époussetage de la poudre de guerre ou de chasse.
S'épousseter, v. réfl. Se brosser. Allez vous épousseter.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le cheval sera estrillé, espousseté, bouchonné [O. DE SERRES, 307]
    Il s'associa avec Louis XII pour faire la guerre aux Venitiens, que nostre roy espoussetta bien à bon escient [BRANT., Maximilian, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Époussete ; wallon, èpoûseler.

épousseter

ÉPOUSSETER. (J'époussette; nous époussetons.) v. tr. Nettoyer avec un plumeau ou avec des époussettes. Époussetez les objets de cette étagère.

Épousseter un cheval, Le nettoyer avec l'époussette, après l'avoir étrillé.

épousseter


ÉPOUSSETER, v. act. ÉPOUSSETTE, s. f. [é-pou-ceté, cète: 1reé fer. 3e e muet au 1er, è moy. au 2d; 4e é fer. au 1er, e muet au 2d] Epoussette vieillit, on dit plutôt vergette, qui a le même sens. — Epousseter, se dit encôre, comme vergeter. "Epoussetez bien ce manteau, ce tapis — Et au fig. (st. fam.) Batre. "On l'a bien épousseté. "Je l' époussetterai comme il faut.
   Molière retranche l'e muet d'épousseter. — Je l'épousterai bien.
   Quels que soient les droits des Poêtes, cet exemple n'est pas à imiter, même dans des vers de Comédie.

Traductions

épousseter

dust, dust downאיבק (פיעל)stoffen, afkloppen, afstoffen, vernieuwendesempolvar, quitar el polvorispolverare, spolverareيُنَظِّفُ مِنْ الغُبَارoprášitstøve afStaub wischenξεσκονίζωpyyhkiä pölytbrisati prašinuほこりを払う먼지를 털다tørke støvzakurzyćespanar, limpar o póпылитьсяdammaปัดฝุ่นtoz almakphủi bụi除灰 (epuste)
verbe transitif
enlever la poussière épousseter les meubles

épousseter

[epuste] vt → to dust