éprouvé, ée

ÉPROUVÉ, ÉE

(é-prou-vé, vée) part. passé.
Qui a subi une épreuve.
C'est comme un argent éprouvé au feu, purifié dans la terre, et raffiné jusqu'à sept fois [SACI, Bible, Psaum. XI, 7]
Et qu'enfin tout ce bois, éprouvé par les feux, Se durcisse à loisir sur ton foyer fumeux [DELILLE, Géorg. I]
Sur qui on peut compter.
Des mortels éprouvés dont la tête et le bras Sont faits pour ébranler ou changer les États [VOLT., Brut. I, 4]
Quelques gens éprouvés dont le zèle est habile.... [M. J. CHÉN., Tib. v, 1]
Il se dit aussi des choses. Un homme d'une fidélité, d'une vertu, d'une valeur éprouvée.
Des yeux toujours ouverts et des bras éprouvés [VOLT., Mérope, I, 2]
C'est un homme dont la vie a été fort éprouvée, qui a été fort éprouvé, se dit d'un homme qui a beaucoup souffert.
Par combien de tourments ma vie est éprouvée [BRIFAUT, Ninus, I, 2]
Ressenti. Des passions éprouvées par un cœur ardent.