équilune

ÉQUILUNE

(é-ki-lu-n') s. m.
Terme d'astronomie. Moment où la lune traverse l'équateur, soit en passant de la déclinaison boréale à la déclinaison australe, soit en passant de la déclinaison australe à la déclinaison boréale. ainsi dit par comparaison à l'équinoxe du soleil. Le jour de l'équilune, la lune, sur toute la surface de la terre, demeure à peu près douze heures sur l'horizon et douze heures sous l'horizon. Entre deux équilunes consécutifs se trouve toujours un lunistice, et entre deux lunistices consécutifs se trouve toujours un équilune (voy. LUNISTICE au Supplément).
Ces phénomènes coïncident avec nos points astronomiques critiques, tels que apogée, périgée lunaire, lunistice, équilune, coïncidence de déclinaison lunaire et solaire [H. DE PARVILLE, Journ. offic. 17 mars 1872, p. 1910, 3e col.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. aequus, égal, et luna, lune.