érésipèle

(Mot repris de érésipèles)

érésipèle

n.m. érysipèle.

ÉRÉSIPÈLE

(é-ré-zi-pè-l') s. m.
Prononciation vulgaire et vicieuse du mot érysipèle. L'Académie l'adopte ; mais ce mot n'est pas tellement entré dans l'usage commun, qu'on ne puisse en réformer la prononciation et l'orthographe. Voy. ÉRYSIPÈLE.

érésipèle

ÉRÉSIPÈLE. n. m. T. de Médecine. Affection aiguë inflammatoire, caractérisée par une rougeur bien circonscrite, ainsi que par la dureté et par le gonflement de la peau. Érésipèle dartreux, phlegmoneux, pustuleux. Érésipèle ambulant. Voyez AMBULANT. On écrit aussi ÉRYSIPÈLE.

érésipèle


ÉRÉSIPèLE ou ÉRYSIPèLE, s. f. ÉRÉSIPÉLATEUX, ou ERYSIPÉLATEUX, adj. [Trév. met le 1er; l'Acad. le 2d, le Rich. Port. du second renvoie au 1er, celui-ci est plus selon l'usage, l'aûtre est plus conforme à l'étymologie; mais peu de persones le disent et l'écrivent.] L'Erésipèle est une maladie qui vient sur la peau, causée par des sérosités âcres, d'où il naît une inflammation ardente. = Erésipélateux, qui tient de l'érésipèle. "Bouton érésipélateux.