étalier

ÉTALIER1

(é-ta-lié) s. m.
Celui qui tient un étal au compte d'un maître boucher.
Les bouchers, du nom de ces étaux, s'appelaient autrefois étaliers bouchers ; mais le titre d'étalier a passé à leurs garçons et compagnons, et il n'y a plus qu'eux qui le portent [, Dict. des arts et m. Boucher]
Adj. Garçon étalier.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Il ne savent où trouver les vendeurs, conporteurs, et einsi perdent leur argent, ce qu'il ne pourroient faire aus estaliers [, Liv. des mét. 139]

ÉTYMOLOGIE

  • Étal.

ÉTALIER2

(é-ta-lié) s. m.
Terme de pêche. Établissement de pieux et de perches que l'on fait au bord de la mer pour tendre des filets ; dit parc sur les côtes de Normandie.

ÉTYMOLOGIE

  • Étal, dans le sens d'établissement.

étalier

ÉTALIER. n. m. Celui qui tient un étal.

Par apposition, Garçon étalier, Celui qui est employé à l'étal d'un boucher.

étalier


ÉTALIER. Voy. ÉTAL.