étayer

(Mot repris de étayeriez)

étayer

[ etɛje] v.t.
1. Soutenir un mur, un plafond, une galerie par des étais consolider, étançonner
2. Fig. Soutenir par des arguments, des preuves ; être à la base de : Elle étaie son raisonnement de faits avérés appuyer consolider, renforcer

étayer

(eteje)
verbe transitif
1. mettre une poutre pour soutenir étayer un plafond qui s'écroule
2. figuré raisonnement donner plus de force à l'aide d'arguments, de preuves étayer une argumentation avec des citations bien choisies

ÉTAYER

(é-tè-ié) , j'étaye, tu étayes, il étaye ou étaie, nous étayons, vous étayez, ils étayent ou étaient ; j'étayais, nous étayions, vous étayiez ; j'étayai ; j'étayerai, ou étaierai, ou étaîrai ; j'étayerais, ou étaierais, ou étaîrais ; étaye, étayons ; que j'étaye, que nous étayions, que vous étayiez, qu'ils étayent ; que j'étayasse ; étayant ; étayé v. a.
Appuyer, soutenir par des étais. Étayer un mur. Fig.
Je ne voudrais pas qu'on allât faire un usage indiscret d'un ressort si bas [la gourmandise], ni étayer d'un bon morceau l'honneur de faire une belle action [J. J. ROUSS., Ém. II]
Et du nom de justice Vous osez abuser pour étayer vos droits [M. J. CHÉN., Gracq. II, 3]
S'étayer, v. réfl. Se soutenir sur un étai, sur un bâton.
Le vieux devin qui.... Pour s'étayer dans sa marche incertaine, Courbe son corps sur un appui de frêne [MALFIL., Narcisse, II]
Fig.
En vain, pour s'étayer du nom de mes aïeux, Par l'éclat des emplois Charles flattait mes yeux [C. DELAV., Vêp. sicil. I, 1]
Se soutenir l'un l'autre.
La richesse et le crédit s'étayent mutuellement, l'un se soutient toujours mal sans l'autre [J. J. ROUSS., Émile, V]
Ces possessions formaient quatre masses trop éloignées les unes des autres pour s'étayer mutuellement [RAYNAL, Hist. phil. IV, 23]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Salomon son temple en estaie Sur sept pilliers.... [J. DE MEUNG, Tr. 112]
  • XIVe s.
    Despense pour estaier et relever le comble du toit [, Bibl. des ch. 5e série, t. III, p. 239]
  • XVIe s.
    Fabius, par un moyen de proceder tout different, sousteint et estaya dessoubz [sa ville] [AMYOT, Péric. et Fab. comp. 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Étai ; Berry, atéyer.

étayer

ÉTAYER. (Il se conjugue comme BALAYER.) v. tr. Appuyer, soutenir avec des étais. Étayer une maison, une muraille. On a bien étayé ce bâtiment, il ne s'écroulera pas. Fig., C'est une affaire qui a besoin d'être étayée. Cette thèse s'étaie de nombreux documents.
Synonymes et Contraires

étayer

verbe étayer
1.  Soutenir une construction.
2.  Rendre une idée plus solide.
Traductions

étayer

דיפן (פיעל), תמך (פ'), דִּפֵּן, תָּמַךְ

étayer

abstützen

étayer

Podpora

étayer

Support

étayer

tuki

étayer

지원

étayer

support

étayer

สนับสนุน

étayer

[eteje] vt (= soutenir) [+ mur, voûte] → to prop up, to shore up (fig) [+ thèse, accusation, affirmation] → to back up