éteigneur, euse

ÉTEIGNEUR, EUSE

(é-tè-gneur, gneû-z') s. m. et f.
Celui, celle qui éteint, au propre et au figuré.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Esteigneur [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Éteindre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ÉTEIGNEUR. - HIST. Ajoutez : XIIIe s.
    Le premier cop [de feu grégeois] que il [les Sarrasins] jeterent vint entre nos deux chas-chastelz, et chaï en la place devant nous que l'ost avoit fait pour boucher le fleuve ; nos esteigneurs furent appareillés pour estaindre le feu [JOINV., p. 136, éd. de Wailly, Paris, 1867]