étiqueté, ée

ÉTIQUETÉ, ÉE

(é-ti-ke-té, tée) part. passé.
Des bocaux étiquetés.
Il régnait tant de bonne foi que les sacs [d'argent], étiquetés et cachetés par les banquiers, circulaient des années entières, sans être ni comptés ni pesés [RAYNAL, Hist. phil. IV, 7]
Fig. Ce n'est pas un esprit inventeur, mais imitateur ; il a toutes ses idées, toutes ses connaissances classées, étiquetées.