étoilement

(Mot repris de étoilements)

étoilement

n.m.
1. Action d'étoiler ; fait d'être étoilé.
2. Fêlure en étoile.

ÉTOILEMENT

(é-toi-le-man) s. m.
État d'une chose fêlée en étoile ; fêlure en étoile.
Le sol de cette partie de l'Amérique a éprouvé de profondes dislocations à une époque postérieure au soulèvement de la chaîne principale des Andes ; le résultat de ce soulèvement a été une suite d'étoilements situés sur plusieurs lignes parallèles à l'axe des Andes [PISSIS, Acad. des sc. Comptes rendus, t. LIV, p. 1186]
Cette manière de considérer une éruption [comme se produisant à l'aide d'une fente diamétrale passant par le centre du grand cratère] concorde avec ce que vous avez dit de l'étoilement successif de l'Etna [SAINTE-CLAIRE DEVILLE, Acad. des sc. Comptes rendus, t. LIV, p. 100]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ÉTOILEMENT. Ajoutez :
    Disposition en étoile.
    Comme les sources de lumière très restreintes faussent les mesures, soit par la diffraction, soit par scintillation, soit par des déformations de l'image, soit par l'étoilement qui se produit dans l'œil [MATTHIESSEN, De la dispers. de l'œil, dans Suppl. à la Bibl. univ. de Genève, t. V, p. 221]