étrape

ÉTRAPE

(é-tra-p') s. f.
Petite faucille qui sert à couper le chaume.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    [Damp abbé] au seigneur de Saintré vient par ung tour d'une estrape [par un croc en jambe], à bien peu qu'il ne l'emporta [, J. de Saintré, p. 635, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. ÉTRAPER.