étrillé, ée


Recherches associées à étrillé, ée: étrille, patronner

ÉTRILLÉ, ÉE

(é-tri-llé, llée, ll mouillées) part. passé.
Pansé avec l'étrille. Un cheval bien étrillé.
Battu, maltraité. Il a été étrillé d'importance.
Qui, je dormais sur un petit volume Qui me vaudra d'être encore étrillé [BÉRANG., Gohier.]
Qui a payé trop cher. Étrillé dans cet hôtel, il n'y est pas retourné.