évêché


Recherches associées à évêché: diocèse

évêché

n.m. [ lat. episcopatus, épiscopat ]
1. Territoire soumis à la juridiction d'un évêque diocèse
2. Résidence de l'évêque.

évêché

(eveʃe)
nom masculin
1. territoire sous l'autorité spirituelle d'un évêque les évêchés de France
2. habitation de l'évêque les jardins de l'évêché

ÉVÊCHÉ

(é-vê-ché) s. m.
Territoire soumis à l'autorité spirituelle d'un évêque.
Une carte des évêchés d'Afrique .... il y avait en Afrique plus de six cents évêchés, dont une partie n'était que de gros bourgs et même des châteaux [FONTEN., Delisle.]
La dignité épiscopale.
Un autre, ambitieux pour les vers qu'il compose, Quelque bon bénéfice en l'esprit se propose, Et.... Méditant un sonnet, médite un évêché [RÉGNIER, Sat. II]
L'on a eu de grands évêchés pour un mérite de chaire, qui présentement ne vaudrait pas à son homme une simple prébende [LA BRUY., XV]
Siége d'un évêché. On érigea cette ville en évêché.
Le palais épiscopal. Aller à l'évêché.
Les trois évêchés, Metz, Toul et Verdun, et leur territoire, pris sur l'Allemagne par Henri II. Le département de la Moselle est formé d'une partie des trois évêchés.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Se ceo fust u evesqué u abeïe [, Lois de Guil. 1]
  • XIIIe s.
    Tu devroies congnoistre les clers de t'eveschié, Liquel ont bon engin, liquel l'ont empeschié [J. DE MEUNG, Test 597]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. evescat, avescat, bisbat ; cat. bisbat ; espagn. obispado ; portug. bispado ; ital. vescovado ; du latin episcopatus, de episcopus, évêque (voy. ÉVÊQUE). Évêché est du féminin, comme duché, comté, dans l'ancienne langue et jusque dans le XVIe siècle.

évêché

ÉVÊCHÉ. n. m. Diocèse, partie de territoire soumise à l'autorité spirituelle d'un évêque. L'évêché de Chartres. Toutes les paroisses, toutes les cures d'un évêché. Obtenir un évêché.

Il se dit en outre d'une Ville où il y a un siège épiscopal, c'est-à-dire qui est la Résidence d'un évêque. Orléans est un évêché, est évêché. On érigea telle ville en évêché.

Il désigne encore la Demeure de l'évêque. Il est logé à l'évêché. Cette réunion se tient à l'évêché.

évêché


ÉVêCHÉ, ÉVêQUE, s. m. [Évêché, évêke: 1reé fer. 2e ê ouv. 3e é fer. au 1er, e muet au 2d. On faisait aûtrefois Évêché, Archevêché féminins. Ils sont à présent constamment masculins.] Évêque, Prélat du premier ordre dans l'Eglise, chargé de la conduite d'un Diocèse. = Evêché, se dit, et du district d'un Diocèse sujet à un Évêque. "Il fait la visite de son Evêché. "Cet Evêché est fort étendu. Acad. (En ce sens on dit plutôt Diocèse), et de la dignité épiscopale: "Prétendre à l' Évêché; et du siège épiscopal: "Cette ville a été érigée en Évéché. "Depuis peu Nanci est un évêché; et surtout du Palais où demeure l'Évêque: "Il est logé à l'Évêché.
   On dit, proverbialement, se débatre de la chape à l'Évêque, contester sur une chôse, où l'on n'a point d'intérêt. = On a dit d'abord, d'Évêque devenir aumonier, puis par corruption on a dit meûnier, passer d'une belle charge à une charge inférieure. = On dit encôre: un chien regarde bien un Évêque; pour dire qu'une persone de basse condition peut se présenter devant un grand Seigneur.

Traductions

évêché

bishopric, see

évêché

בישופות (נ)

évêché

Bistum

évêché

obispado

évêché

vescovado

évêché

[eveʃe] nm
(= fonction, territoire) → bishopric
(= palais) → bishop's palace