évaporer

(Mot repris de évaporassiez)

évaporer

v.t. [ du lat. vapor, vapeur d'eau ]
Produire l'évaporation d'un liquide.

s'évaporer

v.pr.
1. Se transformer en vapeur par évaporation : L'alcool s'évapore à la cuisson se volatiliser ; se condenser
2. Litt. Disparaître totalement : Son enthousiasme du début s'est évaporé se dissiper, s'évanouir
3. Fam. Disparaître sans que l'on s'en aperçoive : Je crois que les mariés ne vont pas tarder à s'évaporer s'esquiver

ÉVAPORER

(é-va-po-ré) v. a.
Résoudre en vapeur, en parlant des liquides. Évaporer lentement un liquide, l'évaporer à une douce chaleur.
Fig. Donner issue, laisser s'exhaler.
Et que chacun, lassé du souci qui l'accable, Cherche à l'évaporer pour le moins en discours [CORN., Imitation, I, 10]
Je n'étais point fâché d'évaporer ma bile [MOL., l'Ét. IV, 8]
S'évaporer, v. réfl. S'en aller en vapeurs. L'esprit de vin s'évapore aisément. Avec suppression du pronom personnel. Faire évaporer une liqueur à un feu lent. Fig.
Quand le creuset des ordonnances Peut faire évaporer la loi [BÉRANG., Ventru.]
Fig. Se répandre au dehors, se faire jour, se faire entendre.
J'ai caché si longtemps l'ennui qui me dévore, Qu'en dépit que j'en aie il faut qu'il s'évapore [CORN., Pulch. II, 1]
Souffrez qu'une imprudente ardeur, Prête à s'évaporer, respecte ma pudeur [ID., ib. Il, 1]
Le mal qui s'évapore en devient plus léger [ID., Suréna, I, 1]
L'innocente joie aime à s'évaporer au grand jour [J. J. ROUSS., Lett. à d'Alemb. sur les spect.]
Absolument, avec ellipse du pronom personnel.
Laissons évaporer un peu sa bile émue [REGNARD, Légat. v, 2]
Se dissiper, se perdre.
Leur contemplation [des philosophes] s'évaporait en vaines pensées, et leurs paroles aussi peu solides qu'elles semblaient magnifiques .... [BOSSUET, Hist. II, 12]
Au milieu des jeux et des assemblées où l'âme se dissipe et s'évapore ordinairement, la sienne se recueillait en elle-même [FLÉCH., Marie-Thér.]
Ce n'est pas que ce cœur se soit jamais évaporé dans les chimères d'une fausse gloire [MASCARON, Or. fun. de Turenne.]
Dès qu'il a de l'argent, son amour s'évapore [REGNARD, le Joueur, I, 2]
.... un passé qui s'évapore [LAMART., Médit. X]
Et que les saints échos de la voûte sonore Te portent plus brûlant, avant qu'il s'évapore, Le soupir qui te cherche en montant vers les cieux [ID., Harm. I, 8]
[La vie] Songe qui s'évapore, étincelle qui fuit [ID., ib. III, 9]
Son esprit s'évapore, il devient fou.
J'ai .... vu ses yeux s'égarer, Et son esprit frappé soudain s'évaporer [REGNARD, Fol. amour. II, 6]
Montrer de la légèreté dans ses discours, dans sa conduite. Ce jeune homme s'évapore. Il commence à s'évaporer, se dit de celui qui, après avoir mené une vie réglée, se dérange.

SYNONYME

  • ÉVAPORER, VAPORISER. Employés en parlant de liquides, ces mots peuvent être distingués en ce que par l'évaporation on laisse perdre la vapeur dans l'atmosphère, tandis qu'on la recueille par la vaporisation. On vaporise de l'eau pour utiliser la vapeur aqueuse comme force motrice.
    On évapore un extrait, un sirop, pour les concentrer, c'est-à-dire afin d'en augmenter la densité en diminuant la quantité du liquide qu'ils contiennent [LEGOARANT, ]
    De plus l'évaporation se fait même à une température basse, tandis que la vaporisation se fait à la température de l'ébullition.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Que les fumées du chief se puissent legierement evaporer et passer par les cheveux [H. DE MONDEVILLE, f° 12, verso.]
  • XVIe s.
    Ce feu s'estant évaporé, tout à un instant, mon ame .... [MONT., II, 328]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. evaporar, esvaporar ; espagn. evaporar ; ital. evaporare ; du latin evaporare, de e, et vapor, vapeur.

évaporer

ÉVAPORER (S'). v. pron. Se résoudre en vapeur. L'esprit-de-vin s'évapore aisément. Faire évaporer une liqueur à feu lent.

Par extension, il signifie Se dissiper. Sa colère s'évapore en menaces. Cette folle ardeur ne tardera pas à s'évaporer. Au milieu de ces vaines subtilités, la raison, le bon sens s'évapore.

Dans cette acception, on l'emploie quelquefois transitivement dans le sens de Faire se dissiper. Évaporer sa bile, sa mauvaise humeur.

S'ÉVAPORER signifie figurément Montrer de la légèreté, une certaine légèreté, se dissiper. Il s'emploie surtout au participe passé comme nom. C'est une évaporée.

Synonymes et Contraires

évaporer (s')

verbe pronominal évaporer (s')
1.  Se transformer en vapeur.
2.  Familier. S'en aller brutalement.
Traductions

évaporer

evaporateאידה (פיעל), אִדָּהevaporarverdampenevaporarεξατμίζωevaporare, vaporare (sevapɔʀe)
verbe pronominal
1. se transformer en vapeur L'eau s'est évaporée.
2. figuré disparaître Ses doutes se sont évaporés. Tout à coup, il s'est évaporé.